A lire avant de poster

Postez-ici vos fictions inspirées de My Little Pony: Friendship is Magic.
Verrouillé
Avatar du membre
Nightmane
Nouveau
Messages : 44
Enregistré le : 04 déc. 2013, 18:47
Sexe : Garçon

A lire avant de poster

Message par Nightmane » 11 mai 2018, 02:28

Bonjour à tous,
Pour éviter tout d'abord que vous écriviez des "fic" qui seront jugées de qualité médiocre, voici quelques conseils aux écrivains en herbe, une liste non-exhaustive, qui pourra ensuite être complétée par d'autres auteurs de Fanfictions expérimentés, sans doute plus aguerris que moi sur la question.
Partons donc du problème principal : un écrivain en herbe se lance généralement car il pense avoir une bonne idée, originale et intéressante, ce qui est souvent vrai. Mais ça ne suffit pas.

Point n°1: Commencer une fiction~

On commence par le début : Savez-vous écrire ? Avez-vous de l'expérience ? Avez-vous déjà écrit une fiction, et l'avez montrée à un public exigeant, qui a su mettre vos défauts en avant, et vous a permis d'améliorer votre façon d'écrire ?
Je vais paraître un peu extrême, mais si la réponse est non, mieux vaut ne pas vous engager tout de suite dans une véritable Fanfiction.
Préférez plutôt les One-Shots (histoire écrite en un chapitre, ou nouvelle si vous préférez, relativement courte), ayant assez peu de grands rebondissements, et dont la longueur sera détaillée plus bas.
L'avantage des One-Shots, c'est que vous ne mettez pas de "suspens" en fin de chapitre, cependant vous êtes forcés d'en faire une histoire complète. Cela vous permet alors de travailler vos scénarios et vos introductions, tandis que la plupart des fanfics ont des premiers chapitres manquant sérieusement d'intérêt.

Donc, premier conseil : si vous écrivez pour la première fois (ou la deuxième, ou la troisième, jusqu'à ce que vous sachiez véritablement écrire), ne vous lancez pas dans un truc énorme, comme une histoire à 20 chapitres par exemple.
Restez "soft", mais faites en sorte de publier l'histoire entière d'un seul coup si vous le pouvez.
L'objectif est d'être critiqué par d'autres auteurs plus expérimentés que vous et qui savent de quoi ils parlent, vous permettant ainsi de vous améliorer.
Vous avez peut-être une bonne idée d'histoire, mais si vous ne savez pas la mettre en scène, ça reste du gâchis.


Point n°2: Le scénario~

Travaillez-le, aimez-le, faites lui prendre forme à l'aide de rebondissements surprenants, une construction en béton armé, plusieurs personnages que vous suivez à tour de rôle, peut-être.
Que ce soit l'histoire globale dont vous devez avoir le début, la fin et une vague idée des péripéties ou de chaque chapitre: vous devez travailler ce que vous allez écrire.
Non pas juste une idée du genre : bon là, machin va à la bibliothèque pour prendre un livre. On verra bien si le bibliothécaire lui donnera une quête, ou s'il recevra une lettre, ou si le bouquin aura une carte au trésor à l'intérieur. J'exagère, mais à peine.
Je suis d'ailleurs le premier à parler de "l'inertie romanesque", le but de tout écrivain consiste en le fait qu'à partir d'un moment, vos personnage finiront par vous échapper pour vivre leur propre vie, en quelque sorte.
Mais pour que ça arrive, il faut déjà avoir un tracé de départ (pour dévier d'une route, il faut avoir une route).

Donc, deuxième conseil : travaillez bien votre scénario, passez du temps à peaufiner ce qui va se passer à chaque chapitre. Attention, je vous demande pas forcément de faire un truc complexe. Je vous demande pas de pondre un monstre géopolitique, mais de ne pas partir avec juste une vague idée en tête, même si elle est bonne. Sinon, c'est là encore du gâchis.


Point n°3: La longueur~

Voilà ce qui permet d'avoir une première appréciation sur un travail d'écrivain.Il y a d'abord deux types de longueur : celle de la fic, et celle d'un chapitre.
Pour les deux, j'ai tendance à penser que plus c'est long, plus on risque d'avoir de la qualité (un risque qu'il vaut mieux prendre, vous en conviendrez). Pourquoi ? On en revient au point du dessus : si c'est plus travaillez, la quantité d'éléments qui apparaissent viendront s'ajouter à l'idée de base, qui va donc grossir.
Pour la longueur de la fic, essayez (je dis bien "essayez") d'avoir une idée du nombre de chapitre que vous allez développer.
Ça vous permettra de vous situer dans la fiction, vous fixera le début et la fin, et vous aurez une première approximation de ce qui se passera dans chaque chapitre. Je ne vous oblige pas à faire trente chapitres.
En moins d'une dizaine, on peut faire quelque chose de potable, pas forcément très complexe, mais si vous débutez, il vaut mieux rester humble.

Pour les chapitres: Je ne souhaite pas voir un chapitre d'un seul paragraphe !
Sérieusement c'est lourd, inintéressant, cela ne développe absolument pas le scénario, et partira à la poubelle aussi rapidement que ça vous a traversé l'esprit.
Lorsque vous écrivez votre chapitre (sur un traitement de texte, on y reviendra tout à l'heure), faites en sorte qu'il fasse AU MOINS deux/trois milles mots.
Certains disent que ce n'est pas la longueur qui compte, moi, je pense que plus on s'astreint à une certaine longueur, plus on est obligé de développer l'histoire de son chapitre et plus on le rend meilleur, en développant les impressions des personnages, les descriptions, en ajoutant des touches de ci, de ça, bref, on s'oblige à pondre un truc mieux que si on s'était dit "bon, j'ai plus d'idées, on post et on continue plus tard" (encore un point sur lequel je vais revenir).
Ne comptez pas en nombre de pages, si vous décidez de chiffrer votre travail ! Les pages ne représentent rien, on peut très bien avoir des pavés qui noirciront totalement la page, ou des dialogues, pour peu que vous les fassiez "réalistes", courts, ponctués de "ouais" et de "hum", qui augmenterons artificiellement ce nombre de page.
Sans parler de ceux qui passent à la ligne à chaque phrase.

Donc en conclusion : donnez-vous un minimum au niveau de la quantité. ça ne fait pas tout, mais ça vous oblige à disserter un peu plus sur certaine situation, ce qui les rends plus claires, à expliciter les sentiments des personnages, ect...
La qualité n'est pas à négliger non plus, mais si vous n'avez pas la qualité, alors à quoi cela sert-il de passer son temps à écrire une mauvaise fanfic ?
Là, je modère mon propos en précisant bien que je parle de véritable fanfics. Je ne veux pas vous décourager d'écrire, mais comme dit plus haut, pour vos coups d'essais, restez sur des One-shots. Au moins, si vous écrivez une histoire pas terrible, cela ne durera pas trop longtemps, et nous permettra de vous critiquer en règle pour vous améliorer.

Point n°4: La mise en page~

Certes, chacun a sa propre façon de mettre en page, mais n'essayez pas d'être original ! Prenez un livre d'un auteur que vous aimez bien, et tentez de recopier sa mise en page (attention, la mise en page sur le forum differt de celle de Wordpad ou GoogleDocs. Adaptez donc en conséquence).
Évitez les couleurs, l'italique sur tout le texte, le gras lorsque quelqu'un crie, les dialogues de type théâtral (il y a tellement de façons pour savoir qui parle à quel moment, pourquoi donc mettre le nom de celui qui parle devant ?) surtout si c'est pour mettre des "???" à la RPG japonais lorsqu'un inconnu parle.
Comme c'est pas le plus choquant, j'en reste là.


Point n°5: Taper son texte, lecture et relecture~

Ne JAMAIS écrire son texte directement sur le forum ! Écrivez votre œuvre sur un traitement de texte "Microsoft Word" par exemple.
Primo, vous aurez une meilleur idée de la taille qu'il fait, vous aurez une première correction grâce à cette chose magnifique qu'on appelle, dans un éclair de génie, un correcteur.
Encore une fois, attention au niveau de la mise en page. Si vous avez fait quelque chose que le forum ne supporte pas, n'hésitez pas à copier ça sur un Google Doc (et pensez à mettre le texte en publique, histoire d'éviter les 80 messages "j'arrive pas à lire").

RELISEZ VOTRE TEXTE ! Vous connaissez cette mauvaise blague des profs de français ? "Quel est le secret de la littérature => Lis tes ratures." (ohohoh). Et pourtant tellement vrai. Lorsque vous avez fini d'écrire votre chapitre, laissez passez une demi-journée, et relisez à tête reposée.
D'une, les fautes vous sauterons aux yeux tels un Kaernk sur un gigot et de deux vous vous apercevrez des fautes de style, d'incohérences avec la suite que vous avez écrite, ou de passages que vous trouveriez ratés, et que vous auriez envie de réécrire.
Ensuite, je vous conseille, même si je ne le fait pas personnellement, de faire relire votre texte par quelqu'un d'autre et si possible qui soit assez bon en français.

Et enfin, dernier et plus important des points pour moi : PRENEZ VOTRE TEMPS !
N'essayez pas d'écrire dans un timing fixé, ça ne mène à rien de bon (je parle d'expérience), n'essayez pas de publier au plus vite (et en négligeant la relecture, le travail du scénario, la longueur, soit presque tout les points ci-dessus). On ne vous tuera pas si votre fic met trois plombes à sortir.

Par contre, si vous faites des trous de deux mois pensez à faire des récapitulatifs, ça peut servir, pour vous comme au lecteur.

Conclusion~

Voilà, je n'ai plus rien qui ne me viens à l'esprit, à présent que j'ai fait peur à 90% des écrivains potentiels :noel:
Je répète que je ne souhaite pas vous décourager: entraînez-vous, n'hésitez pas à montrer vos œuvres pour des lectures-tests, faites des essais en One-shots.
C'est comme pour le dessin, il faut travailler les proportions, la dynamique, les positions, ect... A moins de vouloir faire une parodie absurde. Mais là encore, au niveau de l'écriture, il faut rester lisible.

J'ai un dernier petit mot, aux lecteurs cette fois : Arrêtez d'encourager de façon automatique ce qui saute aux yeux comme étant affligeant.
Dire "ouais, trop bien, j'attends la suite" n'aide pas l'auteur à s'améliorer (je l'ai fait pendant un moment, certes, mais je me suis repenti).
Je ne vous demande pas de taillader systématiquement les fics (il y en a qui se sont spécialisés pour le faire), juste d'argumenter un peu votre propos, dire en quoi vous avez aimé, ce qui pourrait s'améliorer, pointer les défauts du doigt (ça fait certes mal à l'ego, mais on ne progresse qu'en corrigeant ses erreurs).
Et ar-gu-men-tez, nom de Zeus ! ça vous apprendra EN PLUS à reconnaître une bonne fic d'une mauvaise.


En vous souhaitant une bonne journée,

PS: Lorsque vous vous serez décidé à écrire une fiction, n'oubliez pas de mettre les tags correspondant => Ici
PS2 : Quant à ceux qui auraient TL;DR : écrivez des fics de qualité.

Post original d'IPM

Verrouillé