[Violence][En cours] Un danger venu d’ailleurs.

Postez-ici vos fictions inspirées de My Little Pony: Friendship is Magic.
Répondre
Darklight

[Violence][En cours] Un danger venu d’ailleurs.

Message par Darklight » 11 mai 2018, 01:45

Prologue :


En cette douce soirée de fin d’automne, tous les poneys dormaient profondément. La princesse Luna veillait comme à son habitude sur leurs rêves. Seul l'un d'entre eux restait éveillé, observant la pièce sombre et calme seulement éclairée par la pâleur de la lune.
Dans le château de l'amitié, cela faisait plusieurs heures que la princesse Twilight Sparkle tournait en rond dans son lit, inquiète pour le lendemain, car elle devait organiser l'arrivée de l'hiver qui, comme tous les ans, allait s’avérer difficile.
« Heureusement que Spike est là, se dit-elle, ce qui la rassurât un peu.
Elle se retournât une dernière fois, regardât par la fenêtre de sa chambre, et vit au loin, zébrant le ciel noir, une pluie de météorites, dont l'une plus grosse que les autres, brillait d'un flamboiement presque irréel.
- Bizarre, pensât-elle, ce n'est pourtant pas la saison. Bof, espérons que ce soit un bon présage pour demain. »
Puis elle s’endormit profondément.


Chapitre 1 :
Un nouveau poney arrive en ville.



Cela faisait deux mois que l'hiver était là, la matinée était magnifique et douce, le ciel venait d'être dégagé de ses nuages par les pégases et le soleil brillait de milles feu se reflétant sur la neige fraîche. Les habitants de Poneyville venant de se lever, ouvraient leurs échoppes et se préparaient à une journée calme dont la tranquillité ne serait troublée que par les cris des enfants jouant dans les rues enneigées et les lubies de Pinkie Pie, survoltée comme à son habitude.

A l'entrée de la ville, une silhouette de taille moyenne, enveloppée dans un manteau sombre se dirigeait vers la place de la ville. Elle se déplaçait doucement surveillant les alentours comme si elle s’attendait à voir surgir des fantômes venus de nulle part. Les rues encore vides commençaient à prendre vie peu a peu. La silhouette s’arrêta net en voyant les poneys sortir de chez eux et se blottit dans un coin sombre, à l’abri des regards. Elle observait ces gens, espérant passer inaperçue.

« Mince, se dit-elle, je n’avais pas prévu qu’il y aurait autant de monde. Je vais faire demi-tour et on verra plus tard.
Mais sa réflexion se fit de courte durée car une boule de crinière rose bonbon surgit à côté d'elle.
- Bonjour !!, s’exclamât-elle, Vous êtes nouveau dans le coin ? Non parce que je connais tous les poneys de cette ville et je ne vous ai jamais vu mais c’est sympa de voir de nouvelle tête...

La surprise fit sursauté la silhouette qui reculât brusquement, glissât sur une pierre gelée et se retrouvât dos au mur, la capuche glissât de sa tête en dévoilant son visage.
Il s’agissait d'un jeune poney au pelage jaune orangé assez foncé, il avait des traits assez rude et sec malgré son expression de surprise, sa crinière noir était mi-longue et en broussaille, il n'avait pas dû se coiffer depuis longtemps, une mèche rouge sombre apparaissait sur celle-ci. Ses yeux étaient rouges très sombres presque noirs et le gauche était barré d'une cicatrice descendant de son front jusqu’aux milieu de sa joue. Sa cape entrouverte laissait voir sa longue queue en bataille, qui, comme sa crinière, n'avait pas vu un peigne depuis un moment. Elle était parsemée de mèches rouges. Il était habillé d'une veste verte déchirée aux manches et en bas, pictée de traces de brûlure et possédait un pantalon, vert lui aussi, dans le même état.
Sa surprise s’effaçât aussi vite qu'elle était arrivée. Il se relevât et contemplât d'une mine renfrognée la pile survoltée rose, sautant sur place et dont les paroles s'écoulaient très vite et dans un flot incessant.

- Ça ne va pas !? Criât-il, d’où qu'on saute sur les gens comme ça?
La bombe rose s’arrêta surprise, jamais on ne lui avait parlé de cette manière :
- Pardon, mais j'aime bien rencontrer d'autre poney.
Son sourire réapparut et elle repartit de plus belle.
- Vous savez j'aime bien me faire de nouveaux amis, je connais tout le monde ici, vous voulez être mon ami, en plus si vous emménager ici on se rencontrera tous les jours on pourra faire plein de choses.
- Et c'est repartit, soufflât-il. Bon, tu te calme... reprit-il a haute voix.
Aucune réaction,
- Tu te calme ! ajoutât-il un peu plus fort.
Toujours aucun changement, elle causait, causait, causait en sautant partout avec un large sourire. Il commençait à perdre patience.
- TU VAS T’ARRÊTER OUI OU NON !!! Bon, tu me saoul, j'ai plein de chose à faire, j'y vais. Et au plaisir de ne pas se revoir, dit-il en s’éloignant le plus vite possible sans pour autant le faire paraître.
En effet ces cris avais alerté tous les poneys autour et tous le dévisageait.
Pour la discrétion on repassera mon vieux pensât-il, mal a l'aise d'être devenu le centre d’intérêt de la place.

Maintenant, toutes les personnes autour l'observait, se demandant qui il était, et c'était sans compté sur l’excitée qui revenait a la charge, le harcelant de questions qu'il n’écoutait même pas tant il aurait voulu être ailleurs. Et cela n'allait pas aller en s’arrangeant car, maintenant, et sans qu'il ne s'en rende compte tous était autour de lui, lui souhaitant la bienvenu et se présentant attendant qu'il se présente a sont tour.
Son malaise n'avait pas l’aire de transparaître car la masse devenait de plus en plus pressante et compact et aucune échappatoire n'était envisageable. Quand une voix ce fit entendre :

- Écartez vous, vous ne voyez qu'il pâlit a vue d’ œil ?
- Ho, bonjour Twilight, fit le ressort rose.
- Bonjour Pinkie, répondit celle-ci, je vois que tu as rencontré un nouvel ami. Tu nous présente ?
- Et bien je ne peux pas il ne m'a pas dit son nom, mais il aime bien crier, comme moi, hihihi.
Twilight regardât l'étranger et fut surprise de voir qu'il avait la bouche grande ouverte, et le regard comme bloqué sur elle.
- Un problème ? L’interrogeât-elle.
Il ne répondit pas, d’habilleur il était comme subjuguer par cette créature. Au bout de quelques secondes il secouât la tête comme pour reprendre cet esprit et son visage repris son air froid.
- Des ailes ? Une corne ? Qu’est-ce que...? Mais je... ? Pardon ? Mais vous êtes quoi au juste ?
- Oui bonjour, heureuse de vous rencontrer. Je tiens à vous préciser quand même que la politesse serait de vous présenter quand on se présente à vous, dit-elle calmement.
- Pour commencer je ne sais pas qui vous êtes, donc pour la présentation tu repasseras hein, ensuite effectivement je ne me suis pas présenter car sa n'a aucun intérêt ni pour vous ni pour moi.

Il regardait le groupe avec son regard glacial et rentrant sa tête dans sont cou comme si il se préparait à se défendre contre une quelconque attaque.

- Et puis je vous ai pas demandé de me collé comme sa je voulais juste acheter a manger, mais j'ai l’impression que vous ne devez pas sortir souvent de votre patelin. Et pour terminer, il reposât sont regard sur Twilight en penchant la tête de gauche a droite comme pour l'analyser, vous êtes de quel type vous ? Et pourquoi ils ont des ailes eux ? Ajoutât-il en montrant des pégases qui les avait rejoint entre temps . Et les cornes c'est des fausses ? Et pourquoi vous êtes tous tatoué ? Et je suis où la ? T'as vue moi aussi je peux posé plein de questions, c'est lourd hein ? Termina-t-il en lançant un regard noir a la dénommée Pinkie.

La seul réponse qu'il eu fut un grand éclat de rire de l'assemblée, ce qui fini de le mettre totalement mal a l'aise. Mais son interlocutrice pris quand même la peine de répondre :
- Effectivement je ne me suis pas présentée, Je me nomme Twilight Sparkle, je suis la princesse de l'amitié et je suis une alicorne. Voici Pinkie Pie, dit-elle en montrant la boule de nerf rose. Les gens au dessus vole car ce sont des pégase et oui, les cornes sont des vrais, quand au tatouage termina-t-elle, ce sont nos marques de beauté. Mais vous vivez dans un grotte pour me poser toute ces question ?
Euh non, je, je le savait bien sur, affirma t-il de manière très peu convaincante et se frottant la tête.
Et votre nom ? Parce que vous ne nous l'avez toujours pas dit.

Tout les poneys était pendu a ces lèvres attendant cette information comme si elle était capital.

- Je... Je..., il souffla, je m’appelle Darklight Shield. Et comme pour changer de sujet il ajouta, Bien maintenant que vous êtes content, ou ce trouve le magasin, j'ai encore de la route et je suis pressé.
- Vous ne rester pas en ville ? S' inquiéta Pinkie Pie.
- Non, j' y tient pas non. Bon j'y vais . Pas a plus, dit-il en s'éloignant. Pfouu, mais où je suis tombé ? Ces poneys sont vraiment zarb*, et puis, des licornes, alicornes, pégases ?? C'est pas normal, pensa t-il.

Twilight le regarda d'un aire amusée pendant qu'il s'en allait et dit a Pinkie :
- Ton nouvel ami est étrange, mais il est très amusant.
- Je trouve aussi et son nom n'est pas courant, Darklight Shield, c'est assez spécial, mais j'aime bien. Je pense qu'on le reverra, affirma t-elle.
- Moi aussi, répondit la princesse de manière un peu plus pensive, comme si une chose venait de s'éclairer devant elle. Ces questions me semble très étranges tout de même. Enfin, ce ne doit pas être très important.

Elle partit accompagné de Pinkie Pie toujours sautillante.

Bizarre

Chapitre 2 :
Le riche pauvre.



Toujours perdu dans ces pensées, Darklight arriva devant un étal remplis de pommes tenu par une jeune fermière avec un chapeau de cow-boy et une pouliche avec un noeud rose dans la crinière. Elle ce disputait, ce qui le fit perdre le file de sa réflexion. Il tourna la tête et vis les magnifiques pommes, brillantes et sûrement très juteuses, ce qui lui rappela qu'il n'avais rien mangé depuis des jours.

"Excuser moi de vous déranger mais a combien sont ces belles pommes ?
Les deux pouliche, très occupées par leurs dispute ne remarquèrent pas l' étranger devant leurs commerce.
- Allô ?
Pas de réponse,
- Hey ho, fit-il en agitant son sabot. Vous le dite si je vous déranges, je repasserais plus tard.
Les deux filles s' arrêtèrent net et celle au chapeau ce mis a renifler.
- Tu n' sens pas comme une odeur bizarre Apple Bloom ?
- Si grande soeur, on dirait que l'on a un fruit pourri sur notre table.
- Ce n'est pas possible, je les ai vérifiée moi même ce matin.
- Bon, ok, youou je suis là, bonjour, repris le pauvre affamé s'agitant dans tous les sens pour attirer leur attention.

C'est a ce moment là que la plus grande des deux le vis :
- Bonjour m'sieur, qu'es-ce que je peu faire pour vous ?
- Je désirerais des pommes.
- Bien sur, nous en avons beaucoup, et combien en voulez-vous
- Heu, je me doute que vous en avez, c'est un commerce de pommes, le contraire serais surprenant.
- Serais-se du sarcasme m'sieur ? Demanda t' elle un peu irritée.
- Non, non, pas du tout dit-il un peu gêné. T'a encore perdu une occasion de te taire, pensât-il, décidément, tu vas finir par faire des vagues avant même d'avoir remis la main sur D-One. Il sourit du mieux qu'il pût, ce qui ressemblait plutôt a un rictus de douleur, et ajouta, je suis désolé je ne voulais pas vous vexez, j' en voudrais trois ou quatre sivouplait.
- Sa fera deux pièces.
- Deux quoi ? Des pièces ? Bien sur, bien sur, des pièces, évidement.
- Vous n'en n'avez pas ? Je ne fais pas la charité vous savez déclara t-elle de plus en plus irritée.
- Non, non bien sur.

Il réfléchit a toute vitesse :

- Sa sent pas bon, vite vite j'ai quoi sur moi, vite,vite, vite.
- Bon vous avez de quoi payer ?
Et la sa soeur lui dit :
- Ha, mais se ne sont pas nos pommes qui sentent. Elle s'adressa ensuite au client, vous avez déjà vu une baignoire ?
- Je vois monsieur est un vagabond sans le sous, allez voir plus loin si j'y suis.
- EUREKA cria Darklight, j'ai ça, sa vous ira ? Demanda-t-il en lui tendant une magnifiques pierre gravée de symbole inconnu et légèrement fissurée en sont centre qu'il gardait dans la poche de sa veste.
- C'était la pierre la plus magnifique qu'elle n'est jamais vue, d'un bleu étincelant, comme si elle brillait d'une énergie puissante, les symboles en relief donnaient sur la pierre des reflets arc-en-ciel.
- C'est sublime, mais sa doit valoir une fortune, et vous me la donnez pour quatre pommes ?

Sa surprise était totale et la réaction de cet homme face a l'étrangeté de la situation lui emmena une question.

- Vu votre tenue et votre odeur, cette pierre n'est pas a vous, a qui l'avez vous volée ?
- Mais je l'ai pas volée, et puis si je pue c'est peu être que ça va faire deux mois que je voyage, alors effectivement, les bains, en montagne, ça cours pas les rues ! Même si il n'y a pas de rues sur les sentiers et que les baignoires ça cours pas... Cette phrase n'a aucun sens... J'ai perdu le fil, qu'es-ce que je disait moi ?
- Vous vous sentez bien ? S’inquiéta t-elle.
- Oui, non, je sais pas... Bon, tu le veux mon caillou ?
- Heuu bien sur, mais vous êtes sur que sa va m'sieur ?
- Quoi ? A oui, les pommes, tu m'en donne combien pour ce truc la ?
- Au vu de la valeur de la pierre je vous laisse tout l'étal et le chariot, dit elle en souriant.

A peine eut-elle fini la phrase qu'il sauta sur le festin qui s'offrait a lui. Engloutissant les fruits tel un chien sur un os. Elle se tourna vers sa sœur avec un regard surpris et amusé. Puis, comme sont travail de vente de la journée était terminé elle tourna les talons tout en autorisant sa cadette a rejoindre ces amies.


Chapitre 3 :
Z' auriez pas vu une boule de feu ??


« Bon maintenant que j'ai bien mangé et que j'ai un chariot, n'oublions pas les priorité, se dit Darklight, où est donc passé ce machin, sa ne peu pas se louper un truc gros comme sa. Mais attend je suis dans une ville !! Y' a bien un des poneys du coin qui aura vu quelque chose »

Sitôt l'idée lancée il observa autour de lui, mais les gens qui voyait ne lui inspirait pas confiance, de plus avec le spectacle peu ragoutant qu'il venait de leurs offrir avec le chariot de pommes, la plupart le suivait du regard d'un air dégoûté. Il se dit que l'idée n'était peu être pas aussi bonne que sa. il prit sa charrette et commença a faire demis tour en direction de la sortie du village. Après tout il pourrai bien se débrouiller seul, cela faisais des années qu'il agissait comme cela alors une fois de plus ou de moins sa ne l’empêcherais pas de dormir. Si il pouvait y parvenir a nouveaux sans ces horrible cauchemars.

Il se dirigeais vers une forêt, motivé par sont objectif quand la dénommée Pinkie Pie le rejoint accompagnée de la vendeuse de pomme, de la '' princesse '', de deux pégases, l'une avec un tatouage avec des papillons et l'autre avec une crinière arc en ciel. Un peu plus en arrière une licorne blanche et une petite bestiole violette les suivait.

"C'est lui mon nouvel amis dont je vous parlais, chantonna Pinkie.
- Heu je ne suis pas sur que tu puisse l’appeler ton amis pour le moment, lui dit Twilight, il n'avais pas l'air très amical tout a l'heure.
- Tien, mon meilleur client de la journée,annonça La vendeuse.
- Tu l'a déjà vue ? Demanda la princesse.
- Oui il m'a acheté tous mon stock de pommes ce matin avec ça.

Elle sortit la pierre et toute poussèrent un wouaaah d'admiration. Sauf la licorne blanche qui sauta sur le cailloux en extase face a cette splendeur.

- C'est lui qui te l'a donnée Apple Jack ? Questionna-t-elle apparemment très intéressée.
- Et oui Rarity, mais il doit sûrement en avoir d'autre, de plus je pense qu'il aurais de besoin de conseille mode et toilette corporel. Ajouta t-elle en souriant.

Le temps qu'elle tape la causette, Darklight avais déjà repris sa route, espérant du plus profond de son être qu'elle l'oublie. Quel malheur d'avoir croisé cette Pinkie Pie songeait-il désespérer, elle était aussi collante qu'un chewing-gum sous son sabot. Hélas, ses prière ne fusse pas entendues car la prénommée Rarity se posta devant lui, le visage rayonnant de joie et d' espoirs. Il l'observa avec un recule de méfiance puis, après quelque instant de silence il lâchât d'un ton sec avec une pointe d' énervement :

- Qu'est-ce que tu me veut toi ?
- C' est a vous ce magnifique cristal ? Demanda t-elle d' une voix mielleuse.
- Non, maintenant c'est a elle, fit-il en montrant Apple Jack.
- Oui mais vous lui avez donnez, reprit elle agacée.
- Qu'est-ce que sa peu te faire ? T'est de la police ?

Les autres venais de les rejoindre.

- C'est quoi la police ? demanda la petite boule violette et verte.
- Excellente question Spike lui répondit Twilight. Qu'est-ce que la police Monsieur Shield ?
- Rien, je peu partir maintenant ?
- En tout cas il est pas très sympa, ton copain dit une voix au dessus d'eux.
- Mais si Rainbow Dash, lui assura Pinkie, il est juste un peu bougon, dit elle en prenant le visage de Darklight entre ses sabots et en lui faisant faire des grimaces. Il a juste besoin d'une fête.
Derrière lui une petite voix dit :
- Moi, il me fais un peu peur.
- Mais non je suis sur qu'il est super gentil et que c'est un ami en or Fluttershy, affirma la sautillante poney rose.
- Pas sur, fit Spike, il a une tête bizarre et semble un peu froid quand même.
Les autres acquiescèrent d'un seul mouvement.
- Ok reprenons, lâcha le poney étrange, Toi tu est Twilight, il la montra, toi Fluttershym, toi Rainbow Dash, ensuite la shootée au amphètes c'est Pinkie Pie, la folle des cailloux qui brille, il désigna Rarity du sabot, c'est Rarity, et si j'ai bien compris la commerçante c'est Apple quelque chose, C'est sa ?
- Non, ce n'est pas Apple Quelque chose mais Apple Jack et elle c'est Fluttershy, y'a pas de M a la fin, corrigea l’intéressée. De plus je ne me souvient pas t'avoir donné mon nom.
- J'ai une bonne ouïe. Bien donc comme on est d'accord, je note et je vous classe dans les pots de colle a éviter. Maintenant a plus.

Et il commença a partir sous leurs yeux médusé. Puis il s’arrêta, ce retourna et revint vers elle.

- Au fait, comme je vous ai sous la patte là, vous auriez pas vu une boule de feu venant du ciel il y a quelque temps ?

Encore sous le coup des paroles blessantes aucune ne répondit. Ce fut Rainbow Dash qui se repris la première :

- Tu manque pas de culot, tu nous envoie sur les roses et tu nous demande de l'aide après ?
- Non, je ne demande pas d'aide mais une information.
- C'est la même chose !
- J'en ai vue une il y a quelque mois, déclara la petite voix de Fluttershy qui était cachée dans la queue d'  Apple Jack. Elle est tombée derrière la montagne des dragons. Elle désigna l'endroit en tremblant.
- Oui, il me semble l'avoir vue aussi, c'était le soir avant l'arrivée de l' hiver. Je me souvient avoir eu du mal a m'endormir. Et oui je crois que c'est effectivement la direction qu'elle a prise, confirma Twilight.
- Moi j'ai rien vu je dormais, fit Pinkie Pie.

Le visage de Darklight ce décomposa :

- La montagne ? Se plaignit-il en se tournant dans la direction indiquée. MAIS J'EN VIEN NOM DE DIEU, ce mit-il a hurler. SA FAIT DEUX MOIS QUE J' TOURNE EN ROND LA D' DANT !! RAAAAAH !!

Elles sursautèrent toutes, surprise par l'étrange réaction.
Il pris sa tête dans ces sabot et se colla au sol le visage de plus en plus blafard et décomposé.

- Ce truc va me faire devenir chèvre, j'en peu plus, je vais craquer, je vais craquer... je craque.. Trop tard j'ai CRAQUE !!

Il des releva brusquement et partit au triple galop en hurlant de plus belle des phrases que personne n'avais l'air de comprendre. Le petit groupe le regarda partit toujours aussi surprise.

- Je crois qu'il est fou, fini par dire Spike.
Toutes acquiescèrent d'un hochement de tête.
- C'est quoi son nom au fait, continua t-il ?
- Darklight Shield je crois, lui répondit Twilight.
- C'est quoi des amphètes ? Demanda soudainement Pinkie Pie.
Toute la regardèrent étonnée.


Chapitre 4
Vous ne passerez pas


Six mois s'était écouler depuis que l'étrange poney  était apparu a Ponyville et l'on ne l'avais pas revu depuis, néanmoins sont passage fut remarqué et tous s'étaient mis d'accord pour dire que ses manières semblaient suspect et qu'il pouvait être potentiellement dangereux du fait que personne ne l'avais jamais vu auparavant, qu'il était relativement agressif et peu enclin a la discussion. La princesse Twilight avait cependant émis une réserve sur cet décision car, comme ses expérience lui avais déjà démontré auparavant, on ne peu juger une personne sur son apparence et ses manières, bien que cette fois il fallait avouer que ces yeux rouges, son absence manifeste d’hygiène et son agressivité ne jouais pas en sa faveur.

Chacun profitait de ce jour de vacances et semblais ne plus penser a se fameux Darklight. Dans le château de l'amitié, la princesse et ces amis discutaient autour d'un gâteau préparer par Pinkie Pie, le sujet de la conversation tournait autour de la prochaine fête qui devais ce dérouler a Ponyville. En effet, la ville allais vivre un événement important, le rassemblement annuel de rodéo qui venait d'être ré-autorisé et Apple Jack était chargée de préparer et d'organiser tout le déroulement de la manifestation. Ce fut un grand cri apeuré qui mis un terme a leur joyeuse réunion.
Elles s’observèrent un moment en supposant que ce n'était pas grand chose, sûrement une petite blague entre poney, ce qui les fit sourire, mais celui ci s' effaça lorsque Apple Bloom, la petite s?ur d' Apple Jack et son amie Scootaloo arrivèrent au galop et essoufflée.

- Grande soeur, haleta Apple Bloom, il... il...
Elle ne parvenait pas a s'exprimer tant elle avait courut. Ce fut Scootaloo qui termina la phrase pour elle :
- Il est revenu, dit elle d'une voix paniquée.
- Qui ? Demandèrent les six.
- Lui, dirent les deux. Madame le maire est en train de tenter de lui faire faire demis tour mais il ne semble pas très enclin a l'écouter, termina Apple Bloom.
- On y va, déclara Twilight en se levant, suivie par ces amies et des deux petite.

Sur la place, la rue s' était vidée et Madame le maire empêchait le poney aux mèches rouges de passer. Elle était assise, les pattes avant croisées, avec une expression déterminée. Assurant avec fermeté a l’indésirable qu'il ne pouvait pas allé plus loin. Mais celui-ci n' avais guère l'air enclin a l'écouter, il n'avais d’ailleurs pas l' air motivé a écouter personne. Il ne paraissait même pas  pouvoir faire quoi que ce soit. Il avait l'air blafard, sa crinière avais poussé depuis la fois précédente sans qu'il ne l'ai pour autant coupée ou entretenue. Le peu que l'on pouvais voir de ces yeux a moitié caché par une mèche était d' énorme cernes. Il tenait a peine sur ses pattes et menaçais de tomber a chaque courant d'air. Il tirait la petite charrette qu'il avait acheté mais elle n'était pas dans un meilleur état que lui.
Le petit groupe arriva a leur hauteur.
« Vous ne passerez pas !  La maire répétait cette phrase car tous ses arguments précédent ne semblaient pas toucher son interlocuteur.
- Que ce passe t' il, interrogea Twilight ?
- Je lui demande de partir mais il refuse de m'écouter.
- Euh... intervint Rainbow Dash en observant le voyageur, il a plutôt l'air d'un zombie là, je ne suis pas sur qu'il entende ce que l'on dit.
- Et il sens mauvais c'est de pire en pire, on dirait un putois et cette tenue ne ressemble plus a rien. Il faut faire quelque chose c'est dégoûtant, ce plains Rarity.
- Il semble dire quelque chose, souligna Fluttershy.
Elles tendirent toute l'oreille car le son de sa voix semblait lointaine. Il répétait sans cesse :
- Ne pas dormir, je dois continuer, D-one, ne... pas... dormir... pas le... temps... ne....

Plus il parlait plus il s’endormait, cela devait faire longtemps qu'il n'avait pas fermé l’oeil car, en regardant sous sa mèche rebelle, ses yeux étaient injectés de sang, son regard vide et ses paupières se fermait toute seul.

- Il a essayer de passer en force ? Questionna Apple Jack.
- Non, répondit la Maire, lorsque je me suis mise devant lui il c'est arrêté.
- Tu m'entend m'sieur ?
Pas de réponse.
- M'sieur ?
Il leva difficilement la tête pour voir qui s'adressait a lui, tenta de prononcer un mot, et s'écroula sur place.
- Que fait-on ?
- Nous ne pouvons pas le laisser au milieu de la rue, emmenons le au château suggéra Twilight, il ne causera pas de problèmes ajouta t-elle a l'attention du maire en prévision du refus de celle-ci pour le faire entrer en ville. Je vais le surveiller.
- Profitons en pour le laver sa ne lui fera pas de mal, dit Rarity.
- Pas tout de suite, laissons le dormir pour le moment.


Chapitre 5
Un sommeil mouvementé.


« PARKER ! COUCHE TOI !! »

Une violente explosion se produisit et le soldat Parker avais disparu. La bataille faisait rage tout autour d'eux, la ville qu'ils connaissaient si bien était en proie aux flammes et a la destruction. La neige qui recouvrai le sol fondait sous l'effet de la chaleur. Les gens criaient et courraient pour ce mettre a l’abri des tirs, les bruits de bataille retentissaient a travers les rues.

Le capitaine et les trois soldats encore vivant des son escouade essuyaient un feu nourri, ils tentaient de couvrir les civils qui fuyaient vers les vaisseaux d' évacuations. A la radio un officier criait des ordres de replis à toute les unités encore disponible, ce qui, pour le capitaine, semblait bien dérisoire face a la puissance de feu et a l'avancée de l' ennemi.
Dans le ciel rougeoyant, des colonnes de fumée noir s'élevaient des bâtiments incendiés, les chasseurs de l'armée tombaient comme des mouches, abattu par les unités volantes ennemies, et s' écrasaient au milieux du champs de bataille emportant avec eux soldats et fuyards. La plupart des hautes tours du centre ville s'étaient déjà écroulées détruisant avec elles les bâtiments plus petit qui les entouraient, soufflé comme un château de carte.

- Capitaine !! cria un soldat a sa droite, il faut partir ou on va tous y passer.
- Et les civils, duchemole, tu les a oublié ? On doit les protéger coûte que coûte, répondit il. Si ils y passent alors nous aurons lamentablement échoué.
- Certes mais les EVAC* tombent les uns après les autres, on peux rien faire, il faut retourner au QG* comme le demande le général. C'était le soldat a sa gauche qui venait de parler. Et Destiny ne pourra pas tenir encore longtemps, sa blessure est trop grave, il lui faut un médecin.
- Non ! Cria celle-ci. La mission avant tout, le capitaine a raison. Une grimace de douleur lui barra le visage. Et puis j'ai connu pire, je survivrais.

Certifia t-elle en souriant. Puis elle ajouta :

- Capitaine allez vers les EVAC, je les retient. Elle armas son fusil et ajouta, faite moi confiance.

Il s'agenouilla vers elle et s’appétait a lui dire qu'ils reviendraient la chercher mais le regard de Destiny lui fit comprendre que se ne serait pas la peine. Il lui posa le sabot sur l'épaule  et partit sans ce retourner accompagné des deux autres. A peine eurent-ils fait dix mètres que des tirs ce firent entendre derrière eux, un cri déchirant, puis plus rien.

Ils coururent en suivant les gens, esquivant les lasers, les explosions et les débris qui tombaient sur leurs chemins. Tirant de temps à autre lorsqu'ils croisaient une de ces boites de conserve articulées que l'on appelais robot et qui aujourd'hui attaquaient la capital.

- Saleté de machines, souffla t' il entre ses dents, ils ne nous lâcherons donc jamais.
- Chef, on arrive a la zone de chargement, les vaisseaux sont là.

Mais a leurs arrivées, le spectacle qu'ils virent leurs fit froid dans le dos. Le secteur était anéantit et les restes des véhicules d'évacuations encore fumant gisait, éventré, au milieu d'une section de machine fouillant les décombres a la recherche des survivants.
Ils avaient déjà assister à ces horribles scènes de destruction gratuite mais jamais ils ne s'y feraient. Tous trois bouillonnaient de venger tous ces morts. Le capitaine se retourna, il savait que si ils ne se mettaient pas très rapidement à couvert les monstres les verraient et s'en serais fini d'eux mais cela ne sembla pas primordial, il regarda ses hommes, deux poneys, l'un en armure de combat intégrale type ASCO dont les seuls parties non recouvertes était les sabots avant, c'était un ancien d'une unité d'élite qui fut perdue en mission il y a quelque temps, ce fut le seul survivant. La visière de son casque était fissurée et certaine pièces possédaient les stigmates des ses précédentes batailles. L'autre, un soldat de la flotte, était en habit camouflage hiver avec un gilet pare-balles noir, totalement inutile face à des lasers, un casque lourd de l'armée régulière aussi inadéquate que le gilet et d'un poids assez conséquent. Leurs fusils laser de base trop vieux ne seraient, eux non plus, pas d'un grand secours. Le capitaine regarda ensuite sont propre équipement. Une tenue de soldat verte de l'armée de terre, un casque de pompier type U.S.A. , qui était certes léger mais encore moins efficace qu'un casque lourd, un plastron en métal lourd équipé d'un bouclier énergétique défaillant et ses brassard en métal qui devaient protéger ses avant-pattes. Son arme, un fusil a pompe, était totalement vide car fonctionnant avec des munitions réel et non grâce à un cristal d’énergie. Pour couronner le tout, les blessures qu'ils avaient subies les ralentissait considérablement.
Tous trois s’observèrent, leurs envie d'en découdre bouillonnait dans leurs sang mais le faible équipement et surtout l'état de celui-ci, les aurais condamné à coups sur.
Dans la radio un message d' appel au secours ce fit entendre, la base principale avancée, située de l'autre coté de la ville subissait une attaque de grande envergure et demandait du renforts de toute urgence. Sans dire un mots les trois survivant de l'équipe Alpha partir en direction du centre afin de se replier sur la dite base. Un grand flash se produisit...

« MIAAAAAAAAAARG !!! »
Il était dans un lit, en sueur, la couverture le recouvrant à moitié. Il s'assit et regarda autours de lui.

- Où suis-je ?

Un bruits de sabots ce fit entendre derrière la porte et celle-ci s'ouvrit a la volée.

- Que t'arrive t' il ? Demanda Twilight Sparkle. On peu dire que tu est bruyant quand tu dort.
Surprit et un peu paniqué il se colla le dos sur la tête de lit.
- Qu'es-ce que je fais là ? Et d’ailleurs on est où ? Et quand surtout ?
- Tu es dans le château de l'amitié, dans une des chambres et c'est le début de l'après midi. Et j'ajoute que tu nous a fait perdre un temps précieux pour la préparation du rodéo.
- Pourquoi vous m'avez amener ici ?
- On ne pouvait décemment pas te laisser dormir au milieu de la rue.
- Merci, dit-il en baissant la tête, et désoler si j'ai fait du bruit mais je dort très mal, c'est pour sa que j'évite de dormir le plus possible. Ces cauchemars, me fatigue... il laissa la suite de la phrase en suspend. Je suis désoler aussi pour la perte de temps pour la préparation de ton truc, me surveiller n'a pas dû être très plaisant. Malgré cela je doit y allé, je te suis reconnaissant mais j'ai beaucoup de travail et peu de temps pour le réaliser, surtout si je doit tout recommencer.
- Attend ! Elle se posta devant la porte, je doit te dire que tu ne devrait plus passer en ville pour le moment, les poneys ont un peu peur de toi. Tu comprend, tu est un peu effrayant avec tes yeux rouge sang. C'est que l'on a pas l'habitude de cette couleur surtout accentué par ton regard mauvais.
- Elle s'attendait a l’entendre crier mais sa réaction fût différente et inattendue.
- Et ils ont raison d'avoir peur, j'aurai la flipette aussi a leurs place, dit-il d'un air grave. Hélas il vont me voir passer souvent ces prochains jours, voir prochains mois, mon travail a bien avancé mais je perd trop de temps a contourner la ville, je gagne facilement une journée en coupant.
- Une journée pour quoi ? Fit-elle surprise. Et c'est quoi ton travail au juste ?
- Mes voyages. Oui je transporte mon matériel de... il réfléchit, d'étude sur les astres de la montagne a la foret. Mon prochain lieu d'étude quoi. Dit-il en grimaçant ce qui devait être un sourire, peu convaincu de cette réponse.
- Je vois, annonça t-elle enjouée, moi aussi j'étudie beaucoup c'est agréable de voir des scientifiques en plein travail. Je pourrai t'aider si tu veut, j'adore l'astronomie.
- Non, non, je n'ai pas besoin d'aide merci, je... vais...y arrivé mais merci de me le proposer.

Cela lui faisais une étrange sensation, c'était la première fois que l'on lui proposait son aide, ça le mettait mal a l'aise.

- Je vais voir ce que je peu faire pour la traversée de la ville, quand aux autres poneys, j'ai peu être une idée pour les rassurer un peu. Elle avais un petit sourire en coin qui ne donnait pas confiance et que Darklight remarqua.
- Ca serais bien, effectivement, mais je sais pas pourquoi, en te voyant, comme sa, j'ai un doute là.



Chapitre 6
Une mauvaise idée.


Quelque soit l' idée qu' elle avait eu pour l' aider, Darklight ne semblait absolument pas convaincu. Elle lui avait rapidement expliqué sont plan qui consistait a s'excuser auprès des poneys de la ville pour son comportement, et essayer de leurs faire comprendre qu' il ne leurs causerait aucun tord si ils lui permettait de traverser la ville avec sont petit chariot, et peu être leur prêter sabot fort si le besoin s'en faisait sentir, comme pour l'arrivée de l'hiver et de l'automne entre autres choses, histoire de ce mêler a la population, un petit plus qui ne lui serait que bénéfique.
La où cette solution sentait le '' sapin'' comme disait Dark, c'est que, et d'une il ne voyais absolument pas a quoi servirais des excuses pour un comportement lui paraissant normal, de deux, ne leurs causer aucun tord, si on ne lui colle pas dans les pattes, pas de problèmes. Leurs prêter sabot fort était un peu plus compliquer car son travail risquait d'en pâtir et pourquoi devrait-il les aider, il ne demande rien a personne lui, enfin presque rien, quand au petit chariot il avait omis de lui dire qu'il n'allais pas le rester très longtemps étant donné la quantité considérable de matériel a déplacer et surtout la taille. Cette réflexion le fit rire, il ne leurs dirait pas tout de suite, sa risquerait de compromettre totalement l' autorisation. Là où ça péchait, c'est dans le dernier point, un truc bénéfique pour lui ? Que cela pouvait-il bien être ?

Twilight le mena a la mairie où madame le maire les attendait avec grande impatience,un grand sourire aux lèvres, ce qui, pour le coup, n' atténua pas les crainte du pauvre Darklight.

- Bonjour, dit-elle.

Twilight lui répondit d'un hochement de tête, mais lui eu une réponse plus atypique :

- Ca sent le vieux piège votre idée là.
- Tu m'a dit que tu acceptait de t'excuser auprès des poneys, et bien c'est ce que tu vas faire, expliqua t-elle en le menant devant un grand rideau fermer.
- Oui, d’accord, mais bon. Et puis c'est quoi ce rideau ? On est où la ?
- On est a la mairie, et c'est l' heure des excuses. Elle fit un signe au maire et celle-ci ouvrit le rideau.
- WHAT THE FU.... !!! cria t' il surprit. Quand tu m'a dit excuses, je pensait aux poneys que j'ai offenser, pas à toute le ville !

En effet presque toute la ville se trouvait devant l'estrade, l'observant de manière légèrement dédaigneuse, attendant de savoir ce qu'il avait a dire.

- A vous, lui dit la maire en le poussant devant la foule.

Il ne se sentait pas bien, un malaise et une envie de vomir lui vinrent soudainement, toute cette foule qui l'observait, c' était la première fois, de plus ils n'était là que pour l'entendre s'excuser et essayer de les convaincre, de quoi d’habilleur, il ne s'en souvenait même plus, il n'avait qu'une envie, s’enfuir, rentrer chez lui, quitté ce lieu. Mais il était bloqué, complètement bloqué, et aussi complètement paralysé par la peur. La peur, il ne l'avais plus ressentie depuis plusieurs années, malgré tout ce qu'il avait vécu il n'avait jamais eu peur, c'était une sensation désagréable, pourquoi ces visages l'effrayaient plus que toute les choses qu' il avait vue ?

- Ba alors, parle ! Cria une voix dans la foule.

Il ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit, la panique commençait a l’envahir. Fuir, il faut fuir, vite. Inconsciemment, il se mit a reculer,  tout s’emballait dans sa tête. Pourquoi ? Que fallait-il faire ? Personne ne lui avait apprit, personne ne lui avait expliquer. Et qui aurais pût ? On ne lui adressait jamais la parole, les gens l'évitait en permanence, ici, chez lui, partout, il n'existait pas. Et aujourd'hui il devait les convaincre qu'il était bon. C'est quoi « être bon » ? Cela non plus il ne connaissait pas. Il continuait a reculer, il tremblait de partout.
La foule se regardaient, ils s'attendaient a des excuses et des explications et ils se retrouvaient face a un poney tétaniser, l'horreur pouvait se lire sur son visage si dur habituellement.

- Ca va ? lui demanda la princesse.

Il sursauta, la regarda, puis passa rapidement de la foule à elle. Il continuait de reculer inexorablement vers le bord de la scène, jusqu'à ce qu'un murmure de la foule commence a s'élever. C'était un murmure d’incompréhension, mais lui le perçut comme un début d’agacement. Pas de moyen de ce défendre d'une foule en colère. « Fuit », lui dit une petite voix dans sa tête, « part ou c'en est fini de nous ».

A force de reculer, ce qui devait arriver arriva. Il glissa en arrière et tomba de l' estrade dans un bruit sourd, il était la, vulnérable, apeuré, il se releva un peu sonné, toujours en pleine panique mais la chute lui avait rendu l'usage de ces pattes. Il se mis a courir plus vite qu'il ne le pourrait jamais en direction de la foret, ce retournant pour voir si on le coursait. Effectivement, après le petit moment de flottement ayant suivit la chute, Twilight compris sont erreur et s'en voulu terriblement de ce qu'elle venait de lui infliger. Jamais elle n'avais voulu ça. C'est donc pour le rattraper qu'elle l'avait suivi. Et ces amies, comprenant le malaise de la princesse se mirent aussi a lui courir après. Du coup le poney terrifier pensa que c'était pour lui que ces six petites juments le suivait, ce qui le fit redoublé d'effort. Mais quand on ne regarde pas devant soi quand on trace comme un dératé, il n'est pas impossible de se prendre les sabots dans des obstacles. Ce qui ne manqua pas de lui arriver. Il n' eu que le temps d'entrapercevoir l'arbre dans lequel il rentra a pleine vitesse, son épaule fit un craquement sourd, et il ressentit un violente douleur. Le choc le fit tomber et partir en roulé-boulé le long de la pente qui menait au petit lac. Sa dégringolade le fit passer dans un parterre de rose dont les épines déchirèrent ce qu'il restait de ses vêtements. Sa tête heurta un rocher et il perdit connaissance avant de finir sa course dans le lac.


Chapitre 7
le sauvetage en lac


De l'autre côté du lac une pégase observait le ciel en rêvassant, se demandant ce qu'elle pourrait bien faire d’intéressant en cette fin d'après midi. Elle était là, étendue, ses grandes ailes entièrement déployées, sa crinière lavande attachée en queue de cheval lui servant de coussin et ses deux petites mèches encadrant son visage ondulaient sous la douce brise. Son pelage beige brillait au soleil faisant ressortir sa marque de beauté, une clé surmontée d'une svastika droite. Sa longue queue bercée par les vaguelette du lac l’apaisait.

Tout ses amis c'était rendu à la mairie pour assisté à une sorte de conférence tenu par le poney bizarre dont tout le monde parlait ces derniers temps. Elle ne l'avait jamais rencontré, mais d'après ce qu'elle en avait entendu, il était loin d'être agréable. C'est pour cela qu'elle ne s'y était pas rendue. A quoi bon perdre son temps avec ce genre de bêtises, après tout.
C'est a ce moment là qu'elle entendu des bruit de pas précipités et des cris. Elle se redressa et vit un poney courir a toute allure en direction d'un arbre sans regarder devant lui. Il se prit celui-ci de plein fouet et dégringola jusque dans le plan d'eau. Ça la fit sourire au début mais voyant qu'il ne remontait pas elle commença à s'inquiéter. Comme personne n'arrivait elle sauta dans le lac pour l'y en sortir.

Une fois dans l'eau elle ne mit pas longtemps à le retrouver. Elle l'agrippa et commença a le tirer vers la surface. Mais c'est qu'il était lourd le bougre. Quand elle arriva enfin à lui sortir la tête de l'eau elle vit le groupe de l'amitié. Elle les appela en renfort :

- Au secours !! Aidez moi !! Il est trop lourd, il me fait couler !!

Ce fut Apple Jack qui l'entendit :

- Regardez là bas ! Cria t-elle a ses comparses.
- C'est Destiny, sautilla Pinkie Pie, elle veut peu être qu'on aille se baigner avec elle. Mais on a pas le temps, repris elle gravement, il faut retrouver ce poney de malheur.
- Je crois qu'elle c'en est déjà chargé, affirma Fluttershy, regardez derrière elle.

Elle montra du sabot un étrange objet que Destiny traînait avec peine dans l'eau. Rainbow Dash confirma d'un petit hochement de tête et vola en deux seconde vers les deux nageurs.
Cinq minutes pus tard, la sauveteuse et sa victime, aidée de Rainbow, était sur la berge rejointe immédiatement pas les cinq autres membre du groupe.

- Il ne respire plus, leurs annonça Destiny. Je vais lui faire du bouche a bouche.

Elle arracha les quelques bouton encore rescapé de sa veste et l'ouvrir, laissant apparaître un vieux bandage taché de sang coagulé au teint légèrement noirâtre. Elle posa ses sabots de manière a lancer un massage cardiaque mais a la première pression, un liquide blanchâtre et nauséabond s’échappa de sous le pansement.

- Mais qu'est ce que c'est ? Demanda t-elle, Sa sens mauvais c'est une horreur. Tant pis il faut le sauvé d'abord. Je pense que de l’emmener à l' hôpital ne serais pas une mauvaise idée, ajouta t-elle en reprenant ses actions de secours.
- Mon dieu c'est dégouttant, fit Rarity, comment tu peut toucher sa. Elle eu un mouvement de dégoût et s'écarta un peu.
- On a pas le temps, ajouta Twilight. Rainbow va chercher du secours. Apple Jack, va prévenir la maire qu'on a eu un problème et que les « excuses » sont annulées pour le moment.

 Elle observa plus attentivement le bandage et constata que le liquide ne cessait de sortir de plus belle. Plus Destiny pressait, plus sa dégoulinait et surtout plus cela sentait fort.

- Je comprend maintenant d' où venait cette puanteur, ce n'était pas son hygiène mais ces blessures.

Par curiosité, Twilight observa plus attentivement le corps inanimé et vit, a travers les déchirures faites pas les roses d'autres bandages. Pour être s'assurer que toutes les plaies n'était pas dans le même états elle s’appéta a appuyer sur l'une qui ce trouvait sur sa jambe.

- Tu ne va pas toucher ça ? La rabroua Rarity. C'est répugnant. Beurk.
- Je veux en avoir le coeur net, Répondit celle-ci.

Elle pressa légèrement et ses doutes furent confirmé. C'est a ce moment que Darklight toussa et recracha l'eau qu'il avait avalé. Mais il ne réveilla pas pour autant.

- Il est sauvé, dit Destiny en souriant, mais j'ai de ce truc partout sur les sabots.
- Lave les toi et vite je crains que ce ne soit grave, reprit la princesse. Je ne suis pas médecin mais je me souvient avoir lu quelque chose la dessus, et ce dont je me souvient ce n'est pas très, comment dire, sain.
- Je me demande ce qu'il lui est arrivé, ce n'est pas souvent que l'on vois des choses comme ça, sa doit faire très mal, s'inquiéta Fluttershy.
- Je ne sais pas, mais nous demanderons au docteur. Le voilà qui arrive.
Un chariot ambulance arriva. Les deux ambulanciers prirent le blessé et l’emmenèrent le plus vite possible a l'hôpital.


Chapitre 8
Mais qui es-tu ?


Une fois a l' hôpital, les médecins se chargèrent du patient pendant que les demoiselles attendaient a coter, discutant du pourquoi du comment.
Quelques heures plus tard un chirurgien entra dans la salle d'attente et, voyant la princesse et  ses camarades se lever demanda :

- Vous êtes de la famille ?
- Non, pas vraiment, mais c'est moi qui l'est sorti du lac. Comment va t' il ? Interrogea Destiny
qui paraissait très inquiète pour le poney qu'elle venait de sauver des eaux.
- Et je suis celle qui la conduite ici. Sans ma bêtise cela ne serai jamais arrivé, ajouta Twilight
d'un air triste
- Tu ne doit pas t'en vouloir, la rassura Rarity. Tu ne pouvais pas prévoir sa réaction.
- Qui l'a envoyer presque au casse pipe, imagine, on ne l'aurai pas retrouvé, il serai...
- Merci Pinkie on a comprit ou tu voulais en venir, la coupa Rainbow Dash.
T- rès efficace comme technique pour remonter le moral, souligna Destiny, surprise de la façon dont elle avait dit les choses.
- Du Pinkie Pie, faut pas s'inquiéter.
- C'est toujours comme ça, lui assura Apple Jack. Et sinon, ajouta t-elle a l'attention du docteur, comment va t-il ?
- Bon, il va s'en sortir, mais ses blessures sont grave et très infectées, c'est étonnant qu'il est pu tenir encore debout avec ça. Le plus surprenant c'est que personne ne l'est vu ou du moins sentit, car vu l'avancement de l'infection, l'odeur devais être forte.
- On l'a bien sentit... commença Fluttershy.
- … Mais on pensait que c'était un manque d' hygiène, termina Rarity.
- Et ses proches ?
- On ne sais pas grand chose de lui en réalité, l'informa la princesse. Mais on cherche, au cas où.
- Je vois, quoi qu'il en soit, ces jours ne sont plus en danger. Je vais veiller sur lui jusqu'à son réveil, le coups reçut a la tête a été assez violent. Bien je doit vous laissez, mes autres patients on besoin de moi. Bonne journée

Elles le remercièrent et commencèrent à partir lorsque celui-ci se retourna et ajouta :

- Au fait, j'allais oublier, je ne sais pas si ça peu être important pour vos recherches, mais votre amis n'a pas de marque de beauté. Sa m'a étonné pour un poney de son age. Bonne journée a vous, au revoir.
- Pas de marque ?? dirent elles d'une seule voix, surprise de cette révélation.

Pendant les semaines qui suivirent, Twilight fit de nombreuses recherches sur les poneys sans marque. De nombreux points devaient s'éclaircir sur ce mystérieux personnage. C'est vrai que ses manières, sa façon de parler et surtout son flan vierge, tout cela était des plus étrange. Pour elle cette énigme devait être résolue car il était fortement possible que des problèmes pourraient survenir a cause de lui. Elle en avais le pressentiment, et ces ennuis pourraient être graves.

Un matin, elle reçu une lettre du médecin qui lui annonçais que Darklight était réveillé. Elle rassembla donc ses amies pour aller l'interroger. Elle leurs soumit ces craintes et toutes approuvèrent cette idée. Elles partirent a l’hôpital.
Arrivé la bas quel ne fut pas leurs surprise de voir Destiny a l'entrée avec un bouquet de fleurs.

- Salut Destiny, lança Rainbow. Que fais tu là ?
- Je viens voir le poney que nous avons amener la dernière fois, répondit-elle souriante.
- Tu es sérieuse ? Questionna Apple Jack. Tu ne l'as vue que cinq minutes.
- Je sais, mais je ne sais pas pourquoi, je me sens obligée de venir. Personne ne lui a rendu visite depuis son admission alors je pensais que sa lui ferais du bien un peu de compagnie.
Tu viens souvent ? Demanda alors Rarity.
- La première semaine je ne suis venue qu'une seul fois, mais quand l'infirmière m'a dit qu'il ne recevait aucune visite je suis venu tout les jours.
- Tout les jours ici ? Beuark, fit Pinkie Pie. L'hôpital ce n'est pas drôle, on ne peu même pas faire de fête.
- C'est vrai, lui répondit Fluttershy , mais c'est pour être au calme, pour que les gens se soignes. Ce n'est pas très amusant mais ce n'est pas le but de l'endroit.
- Elle a raison, confirma Apple Jack.

Puis a l'attention de Destiny elle dit :

- Ca tombe bien on va lui poser des question sur lui pour comprendre certaine choses, viens avec nous si tu veux, tu apprendras a le connaître.
- D'accord, mais allez y doucement, il parait qu'il ne c'est réveillé il n'y a pas longtemps et que ses blessures le font souffrir.
- Comment tu le sait ?
- Mon amie travail ici, c'est elle qui me l'a dit. Elle m'a aussi dit qu'il n'était pas très commode sûrement a cause de la douleur.

Sur ce elles entrèrent toutes les sept dans le bâtiment pour ce rendre a la chambre du malade.
A peine furent-elles entrée que des cris se firent entendre. C'était la voix de Darklight.

- Fichez moi la paix !... J'en veux pas de ton truc !... Non, je le prendrais pas, c'est mort, NADA !

Elles coururent en toute hâte vers le lieu de provenance des cris. En arrivant, une pauvre infirmière tentait désespérément d’approché du lit.

- Ne faite pas l'enfant, lui disait-elle. Il faut prendre vos médicaments, et vous risquez de vous refaire mal à la patte. Tenez vous tranquille, s'il vous plaît.
Elle avait le timbre désespéré.

Sur le lit, Darklight était debout, tenant dans ses pattes la barre des perfusions en mode lance et l'agitait dans tout les sens en criant :

- Je veux pas, tu comprend pas quoi dans cette phrase ? Je, veux ou pas ? Je sais même pas ce que c'est que ces trucs alors c'est niet, tu te les garde !

Voyant le spectacle, la princesse se sentit d'intervenir pour aider la pauvre jument. Dans le lit d'a coté, un pégase ce cachait pour ne pas subir les foudre de sa colère.

- CA SUFFIT !! hurlât-elle pour rétablir le calme.

Hélas, lorsqu'il la vu se fut pire encore. Il sauta carrément sur le lit d’à coter pour s'éloigner le plus possible. Sa blouse se détacha et l'on pouvais voir que son flanc était effectivement vierge mais aussi qu'il avait plusieurs cicatrices sur le corps. Il cria alors :

- HA NON ALORS ! TOI TU DEGAGE ! JE VEUX MEME PAS TE VOIR ! FILE ! TU M'AS EU UNE FOIS, PAS DEUX !!

Elle s'attendait a ne pas être le bienvenu, mais pas a ce point. Elle se tourna vers Destiny et lui dit d'un ton blasé :

- Tu vois ce que tu venais voir ? Adorable non ? Puis elle se tourna vers les autres. Il faut le calmer, une idée ?
- Je vais essayer de le charmer, dit Rarity, ça peu marcher.

Elle entra mais ressortit presque aussitôt, suivie d'un pot de fleur volant. Apple Jack tenta a sont tour mais le résulta ne fut pas plus fameux. Puis vint le tour de Rainbow Dash qui gagna le droit de ce prendre un coup de barre de perfs, Pinkie ne tenta même pas et Destiny se cacha derrière elle apeurée et fascinée en même temps. Voyant cela ce fut Fluttershy qui entra a son tour sous la surprise des autres. Elle s'approcha de lui en lui faisant un regard noir. Il essaya bien de lancer un coussin qui lui passait sous les sabots mais son regard lui glaçais le sang. Elle se colla contre son visage et lui dit d'un ton ferme :

- Je n'aime pas qu'on s'en prenne a mes amies alors tu va immédiatement poser cette barre et te rasseoir dans ton lit. Tu fais peur a tout le monde et c'est inadmissible. Donc tu fais ce que je te dit et tout de suite. Et tu prend tes médicaments. Compris ?

- Plus elle luis parlais et plus il se recroquevillait sur lui même. A la fin du discourt, sa seul réponse fut : -  D'a... D'accord... Pas... Pas de soucis... OK... No problèmes... Je... J'y vais...  ,d'une voix a peine audible et il s’exécuta sans la lâcher du regard.

Une fois dans sont lit, une petite voix dans sa tête lui dit :

* Elle fait peur celle là, mais en même temps, sa a un coter un peu... attirant.*
- Pardon ?? fit-il a haute voix sous le regard médusé des juments qui venais de rentrer dans la chambre. Holà, couché sale bête, tu te calme et vite. Ok ?
* Ho ! Ça va, si on peu plus déconner un peu.*
- Oui mais non. Y'a des limites quand même.
- Mais a qui il parle ? Fit l'infirmière.
- Aucune idée, lui répondit Twilight. Je crois qu'il se parle tout seul. Il est complètement siphonné. Pire que Pinkie je crois bien.
- Oui je crois, dit Rainbow. Et pourtant c'est déjà du bon niveau notre Pinkie.
- Je parle pas toute seul moi, s'indigna celle ci avant de voir un ballon voler dans le jardin. Ho un ballon. Et elle s'éloigna en sautillant.
- Bien passons, Darklight ? Appela la princesse. Nous sommes la pour te parler.
- Hein ? Quoi ? A oui vous êtes la vous. Vous en faite pas je ne parlais pas tout seul je réfléchissait. Pas d'inquiétude, je suis pas fou. Enfin pas encore.
- Je ne vais pas tourner autour du pot, qui est tu ? D’où viens tu ? Et pourquoi es-tu là ?
- Ca en fais de la question. Violent le réveil. Qui je suis ? Et bien je suis moi, Darklight Shield.
- D'accord, dit Apple Jack en s'approchant. Mais ce n'est pas la question, tu n'a pas de marque comme tous les poney donc tu ne viens pas du coin et ton langage est spécial. Personne ne parle comme toi ici.

Elle le regarda dans ces yeux rouge d'un air sévère et ajouta :
- Donc nous te reposons la question, Qui es-tu ?
- Arr ! Scheiße! Intégration... zéro. Pour être franc, je suis pas sur que vous vouliez entendre la réponse.
- Si, ajouta Twilight, nous voulons ces informations car nous avons toutes des doutes a ton sujet. De plus j’ai fais des recherches et tout les poneys du pays on des marques, personnes n'en n'a pas a part les enfants.
- J'ai jamais dit que je venais de ce pays, fit il en souriant d'un air de défi. Je viens de beaucoup plus haut.

Elle se regardèrent interrogative.

- Du nord ? Du pays de cristal ? Mais la bas aussi il ont des marques, et on les comprend parfaitement bien puisque l'on a la même langue.
- Heu non, j'ai pas dit du nord, j'ai dit plus haut.
- Il y a un pays après les pays de cristal ? Interrogea Rarity. Je n'en n'ai jamais entendu parler.
- Et il n’apparaît sur aucune carte. Une contrée encore jamais visitée ? Ce serais surprenant.
- A quand même, ce dit il a lui même, la vache y' a du mal de fait. Puis il reprit à leurs intention en détachant chaque mots : j'ai pas dit nord, j'ai dit haut. Haut, vous voyez, la nuance.
- HAAA j'ai compris, cria Pinkie Pie qui était revenue entre-temps.
- Ce serais surprenant, ricana Darklight, t'as pas l'air bien futée. Mais dit toujours.
- Tu viens des étoiles, et la boule de feu que tu cherchait, c'était pas une météorite mais ton vaisseau qui tombait et c'est pour sa que tu tenait tant à le retrouver pour pouvoir repartir chez toi. J'ai bon, j'ai bon ??

Il était choqué par la réponse.

- Comment tu sais ça toi ?
- J'sais pas, une intuition.
- Attend, dit Twilight. Elle a dit vrai ?
- Baaaah ouais, dans les grandes lignes c'est l'idée.

Elles étaient toute bouche bée. Comment cela peu être possible, une poney venu des étoiles, c'est impossible. Et pourtant si il disait vrai cela remettrait tout en question sur le savoir de l'espace. Twilight, outre le choc, voyait maintenant une immense mine de savoir. Ce poney est exceptionnel, il va leurs amener des connaissances qu'il manquai aux poneys du monde. A condition que ce qu'il dise soit vrai.


Chapitre 9
Raconte nous ton monde.


« J'ai du mal a te croire, tu est en train de nous dire que tu viens du ciel, que tu est tombé chez nous pour je ne sais quels raisons et que ton but est de repartir chez toi ?? s’étonna la petite alicorne.
- Bin ouais. Enfin presque.
- Prouve le, lui lança Apple Jack sur un ton de défi. Sa m’étonnerais que tu y arrive.
- Si, je peux, j'en connais une qui va criser, mais je peux. Mais je doute que ce soit si important. Et puis ça changeras quoi ici ou ailleurs, c'est vrai quoi.

Petite voix dans sa tête lui dit :

- T'as encore perdu une occasion de te taire.
- Non ?? c'est vrai ? T'as remarqué aussi ? Non mais sans déconner, dans quoi je viens de m'embarquer moi ?
- Quand tu auras fini de te parler a toi même, tu nous la montre ta « preuve », s'impatienta la fermière.
- Oui, fit une voix cachée derrière Pinkie Pie. Je voudrais bien la voir moi aussi.

Cette phrase venait de Destiny, elle sortait peu a peu sa tête de la queue rose. Sa crainte s'était apaisée lorsque Fluttershy avait réussi a le calmer. Maintenant, ses yeux brillait d'une lueur d’intérêt et de curiosité.

- T'es qui toi ? Demanda t-il surpris de cette nouvelle tête plutôt mignonne.
- Je m'appelle Destiny et je t'ai sauvé la vie quand tu est tombé dans le lac.

A la prononciation de son nom, une image lui revint en tête apparaissant subitement, comme un coup de fusil. Lui réveillant aussi une forte douleur dans le crane. Tellement forte et soudaine qu'il ne pu contenir une grimace de douleur. Il revoyait un visage d'une jument plutôt jeune, au pelage orange et au yeux vert coiffée d'un casque militaire vert avec une croix rouge. Destiny... pourquoi ce visage venait maintenant. Une tristesse envahi son cœur. Il se repris et essaya de ne rien laisser paraître, mais vu le regard que lui jetait ces sept visage il comprit que c'était raté.

- Décidément c'est ma journée. Bon et bien on y vas, allons la voir cette preuve, puisque vous y tenez tant.

L'infirmière qui c'était absentée pour récupérer une perfusion revint dans la chambre, et, le voyant ce lever, couru vers lui pour le retenir.

- Vous ne pouvez pas vous levez, vous risqueriez de vous refaire mal à la patte et de rouvrir vos blessures.
- La paix, dit-il comme un ordre. J'ai l’habitude, vous en faite pas pour elles, elles survivront, et moi aussi.

La pauvre infirmière vit une tel détermination dans ces yeux qu'elle n'insista pas et s'écarta de lui. Il ajouta :

- J'espère que vous aimez marcher car c'est pas a coter.

Il se leva du lit et se mis sur ses deux pattes arrière et partit comme si de rien n' était.

- C'est moi ou bien il marche sur deux pattes sans problèmes ? Se demanda Rainbow
- Non, tu ne rêve pas, lui répondit Rarity.
- Je lui ai sauvé la vie et sa n'a pas l'air de l'avoir touché. Pas même un merci, Se plaignit la pégase beige.
- Ne t'en fait pas, la rassura Pinkie en souriant, il ne semble pas écouter tout ce que l'on dit.

Il repassa la tête dans l'encadrement de la porte et dit :

- Bon vous venez ou faut que j'vous porte ?

Après deux heures de marche dans les montagnes, deux heure de questions incessantes auxquels il n'a absolument pas répondu. Ils arrivèrent en vue d'un ruisseau asséché. Il s’arrêta et ce retourna et dit :

- Ne vous pointez pas tant que je ne vous ai pas appelé. OK ?
- Il est étrange ce ruisseau, je ne me souvenait pas qu'il y en avait un ici, s'étonna Twilight.
- C'est normal, c'en est pas un. C'est une trace de glissade du crash.
- Du crash ? De quoi ? Demandèrent Destiny et Rainbow.
- Vous verrez.

Il s'avança et suivit la ligne en descendant la légère pente. Elle patientèrent pendant cinq minutes puis elles entendirent des cris.

- TE VOILA QUAND MÊME, CA FAIT TROIS SEMAINES QUE JE T'ATTEND !!

C'était une voix de femme.

- Oui ba sa va, fait pas... hein. J'ai eu un problème alors on se calme, se défendit-il
- Un problème ?? Mais tu es un problème permanent, a chaque fois c'est pareil. De toute façon tu m'aurais écoutée on n'en serait pas la, reprit la femme.
- T'écouter ?? tu m'avait dit que la trajectoire était bonne et pourtant on c'est planté.
- Je t'ai aussi dit que l’hyper-drive n'était plus en état.
- T'aurai mieux fais de me dire qu'il était mort et qu'il risquait de péter oui.
- Plus en état pour toi sa veux dire quoi ?

Elles ne savaient pas trop quoi faire mais elles étaient tellement intriguées qu'elles n'attendirent pas qu'il les appelle et elles se présentèrent a l’endroit d’où venait les cris. Quel ne fut pas leur surprise en voyant, là, devant elle une énorme machine de métal blanc à moitié carbonisée et cabossée, encastrée dans la montagne, avec de nombreuse pièces éparpillées autour. Certaine était posée de manière correcte comme si il les avait volontairement regroupées et les autres étaient un peu partout absolument pas rangée. Au milieu de ce tas de pièces, des caisses étaient disposée comme une table et des chaises, et sur la plus grosse située au centre, un silhouette de petite jument miniature bleue et translucide sortait d'un rayon de lumière. La voix venais d'elle. Quand elle les vit le poney de lumière se figeât et rentrant dans une petite plaquette d’où sortait la lumière. On ne la voyait plus mais sa voix se faisait entendre :

- C'est quoi ça ? Demanda t' elle à l'attention de Darklight.
- Hein ? Il se retourna et les vit toutes les sept surprises et choquées. RAAA put... je vous ai dit de rester la bas. Vous écoutez quand on vous parle ?
- Tu les connais ? A j'ai compris, pendant que je m'inquiétait pour lui, monsieur prenais du bon temps. Sept en plus. Ca va t'a pas chômé.
- Pardon ?? De quoi tu parle ? J'ai... heuuuu, j'ai pas compris, tu peux répéter ?
- Et bien tu... elle réapparut. Tu..., je vais pas te faire un dessin.

Un long silence puis elle reprit :

- A oui, c'est vrai, tu comprend rien à ça toi. Il te manque certains apprentissages de la vie.

Il la regarda, réfléchit deux minutes, puis ajouta :

- Non, décidément j'ai rien pigé. Bref, Korra, je te présente des autochtones.

Puis, en les désignant une a une, il les présenta les une a l'autre et vice-versa. Elles était subjuguée. Il avait dit la vérité, ce vaisseau en était la preuve et ce petit personnage bleu aussi. C'était incroyable. Tout a coup elles rompirent leurs silence et lui posèrent plein de questions en même temps, ce qui fait qu'il ne pu répondre à aucunes car il ne comprenait rien a ce qu 'elle disait.

- Tout doux, fit-il. On se calme je ne peu pas vous répondre a toute en même temps. Alors on se détend, on s'assoit et on pose une question par une.
- Tu tien vraiment a leurs répondre, demanda Korra ? T'es bien sur de toi ?
- J'ai pas vraiment le choix, c'est ça ou elles ne nous lâcherons pas.
- Toi et tes lubies, tu nous fais perdre un temps précieux. Et en plus, je te signal qu'on ne devais pas nous découvrir. C'est un peu raté je crois.
- Je sais, c'est pour ça qu'elle vont me promettre de ne rien dire. N'es-ce pas mesdemoiselles.

Elles firent toute oui de la tête tellement excitée par la conversation qui allait venir.

- Aller, première question, lança t' il blasé.

Se fut Pinkie Pie qui demanda en premier :

- Où elle est la dame ?
- Ba là, tu la vois pas ?
- Oui mais la vraie dame ?
- Merci pour la vrai dame, lâcha Korra.
- HA, je vois, il n'y a pas de « dame » derrière elle, c'est une I.A., Intelligence Artificiel, elle est comme ça, c'est tout.
- Comme sa ?? questionna Apple Jack.
- Oui, c'est... comment dire... un ordinateur. Voyant leur mine d' incompréhension, il ajouta : C'est compliqué, en gros, c'est une machine crée pas un poney de mon monde voilà. C'est elle qui gère les calcule pour les trajectoires de D-One.
- C'est qui D-One ? Demanda Fluttershy.
- C'est le gros tas de tôle derrière moi.
- Parle nous de ton monde, dit Twilight qui ne tenait plus en place, je veux tout savoir.
- Mon monde ? T'a pas plus intéressant comme sujet ? Il souffla puis commença sont récit.

"Alors, mon monde se situe loin, très loin, dans une autre galaxie en fait. C'était une petite planète de glace qui tournait autour d'un soleil au milieu d'un système solaire du nom de Pandor.
- Pourquoi tu dit c'était ? Demanda Destiny.
C'est, c'est, pardon. Donc c'est une planète de glace du nom de EDEN III, et avant que vous ne me posiez la question, trois c'est parce que c'est la troisièmes planète a s’appeler Éden. Me demandez pas ou sont les deux autres, on en sait rien. Mes ancêtres sont arrivé là-bas deux milles ans auparavant et on n'a jamais retrouvé les systèmes d'où ils étaient originaire. On a bien envoyé des équipes de recherche mais aucune n'est revenue donc... Bref, donc je viens de ce petit coin paumé de l' espace. Comme je l'ai dit, c'est une planète de glace, donc pour survivre on a bien du ce débrouillé et comme les vieux...
- Les ancêtres donc, précisa l' I.A.
Merci de me couper. Comme je disais, les vieux on ramener avec eux des moyen de survie et surtout, de la technologie ce qui nous a permis de ce développer. Voilà, c'est tout.
Tu viens de résumé deux milles ans d'histoire en deux seconde, super, le chambra le poney miniature.
Que veux tu que je dise de plus ? On ne sait rien de plus, et ce qu'il c'est passer après l'arrivée est aussi intéressant que de réciter le code civil.
- Vous êtes nombreux la bas ? S' intéressa Rarity.
- Aucune idée, on a jamais pu faire de recensement. Pas eu le temps.

Il sourit en disant cela. Elles ne détournait pas leurs regard de lui, elles buvaient ses parole. En cet instant rien ne pourrait les faire quitté cet endroit. Elles s'étaient assise sans même s'en rendre compte et attendais la suite de l'histoire. Voyant qui ne disait plus rien Twilight demanda.

- Y' avait beaucoup de pays ?
- Cinq officiel, si on rajoute les nomades sa fais six. Attend... Francilia, sa fais un, Germany, deux, Saxonnia, trois, Wii ,quatre et le cinquième c'est Anastasia. C'est ça, cinq.
- Et tu viens du quel toi ? Voulu savoir Destiny.
- Je suis un francilien...
- Et les pégases sont dans quel pays ? l'interrompit Rainbow.
- Y' a pas de pégases chez nous, pas plus que de licornes ou que d' alicornes. Que des poneys terrestre et c'est déjà pas mal.
- Et comment vous faites pour la magie ? Ou pour voler ? Interrogea Fluttershy.
- Pas de magie, et pour voler on a des avions, ou des vaisseaux. Mais pourquoi tu me demande la magie ? Ca n' existe pas.
- Si, lui répondit Rarity. Nous on peu la pratiquer. Regarde Twilight est une grande magicienne.

Il la regarda d'un air surpris puis se retourna vers Korra avant d'éclater de rire. Il riait tellement qu'il en tomba a la renverse. Rarity se sentie insultée. Elle tourna la tête vers Twilight et, sans dire un mot, se mirent d'accord et lancèrent un sort de lévitation sur Darklight, le soulevant a un bon mètre du sol. Celui ci, se sentant monté, observa alors le sol, et, se rendant compte qu'il n'y était plus, cria :

- Quoi que c'est que what the hell !? Comment tu fais ça !? Pose moi !
- On appel ça de la magie, rétorquèrent elles.
- Et ici on en est tous imprégné. Ceci est représenté par nos marques de beauté que tu peu voir sur nos flancs. Elles représente nos talents et sont très importante pour nous. Mais elles sont magiques, donc la magie fais partie intégrante de ce monde. Je te prierait donc de la respecter un peu, termina Twilight, soutenue par les autres.
- OK !! OK !! Mais pose moi steplaît.

Elle le lâcha et il s'écrasa de tout son long dans un bruit sourd. Il se releva et s’excusa encore pour avoir rit. Voyant le soleil disparaître a l'horizon il dit :

- Bon c'est pas tout sa mais il commence a se faire tard, et j'ai deux trois trucs a faire avant la nuit. -
- Étant donné que j'ai répondu a vos questions, je suppose que se sera tout pour aujourd'hui. Vous m'en voulez pas, je vous raccompagne pas. Au revoir.
- Tu ne devrais pas retourner a l’hôpital ? Demanda Fluttershy.
- Si, mais non, je préfère dormir ici, mon voisin ronflais. HO et pas besoin de préciser pas un mots a personne, bien sur.
- Dernière question avant de te laisser, dit la princesse, pourquoi a tu besoin de tout emmener dans la forêt, de l'autre coter de la ville ?
- Pour pouvoir en refabriquer un, et ici je n'ai pas de quoi le refaire, c'est trop petit et surtout, y'a pas de bois. Comme j'ai pas assez de métal, faut bien que je remplace. Même si je ne suis pas convaincu de l'idée. Enfin c'est comme ça, bonne nuit.
- Bonne nuit, firent elles. A demain, rajouta Destiny.
- Ouais a demain. Il s’arrêta. Comment ça à demain ???
Il se retourna mais elles avaient déjà disparue.



Chapitre 10


Le lendemain, Destiny revint le voir. Puis le jour suivant et ceux d'après. Au début il était plutôt retissant a la voir venir traîné dans ses pattes même si elle venait surtout avec des pique-niques pour ne pas qu'il n'ai rien a manger et surtout qu'il prenne ses médicament qu'elle était spécialement allé chercher pour lui. Il ne savait pas vraiment pourquoi elle prenait soin de lui et ça le mettait mal a l'aise. Au début elle ne venait que quelques heures le midi avant qu'il ne parte pour la forêt avec ses pièces démontée, puis la matinée et finalement la journée entière. L'avantage était que, au moins, Korra ne passait plus son temps a le disputer a cause de tel ou tel choses, vu qu'elle discutait avec la jeune pégase. Au bout d'un certain temps, il fini par s’habituer a sa présence, il finit même par lui demander de l'aide, ce qu'elle fit avec plaisir. Au fur et a mesure, elle lui posa plus de questions sur sa planète, il ne répondait pas a toutes, bien sur, mais c'est au fil de ces petites discutions qu'elle apprit que chaque pays de chez lui avais sa propre langue et qu'il ne parvenait pas a ce comprendre entre eux, elle apprit aussi les conditions de vie difficile dans la glace et que la température ne montait que très rarement au dessus de moins dix en été et que l'hiver c'était plutôt du moins soixante. Bref elle en su un peu plus sur lui aussi. Il était ingénieur et inventait des machines pour faciliter la vie des gens jusqu'au jour où on lui avait interdit de continuer. Mais il n'en dit pas plus sur le sujet. Elle ne réussi pas plus a en savoir sur sa famille ni sur les conditions qui l'avait poussé a partir. Néanmoins, il semblait un peu moins désagréable et ils se permettait quelques petit moment de rigolade.
Les habitants de Poneyville aussi avais changés, au début, lors de ses premiers passages, les réactions étaient plutôt mitigée. Au bout d'un certain temps, les gens commençait a s’habituer a ces aller-retour et quelques uns le saluait. Bien sur, le fait que Twilight et ses amies lui parle avait du jouer, après tout c'est la princesse de l'amitié. Finalement, il fini par presque faire partie du décor et les gens l'acceptèrent voir commençaient a l' apprécier pour certains. Le fait qu'il n'est pas de marque de beauté fut expliquer officiellement par la princesse qui indiqua qu'il venait d'un pays lointain et que chez lui, les poneys n'avaient pas de marques.
Un jour, lors de son voyage quotidien, il remarqua que la ville était déserte. Excepter Pinkie Pie qui attendait sur la place avec Destiny. Arrivé a leurs hauteur elles le saluèrent, et ce plantèrent devant lui.

- Salut, ça va ? Dit- Pinkie.
- Ouai et vous ? Dites, ils sont où tout le monde ?
- Je sais pas. Elle souriait de toute ses dents. Dit tu fais quoi ?
- La même chose que tout les jours, je balade mes morceaux de métal et de câbles. Pourquoi ?
- T'as cinq minutes ? Je voulais te montrer un truc.
- Ca vaut le coup lui assura la pégase.
- C'était ça ton machin important aujourd'hui ? Lui demanda t'il.
- Non, mais je m'accorde une pause, et tu devrais en faire autant, tu ne crois pas ?

Il leva les yeux au ciel et essaya de les contourner pour continuer son chemin mais elles lui barrèrent le passage. Surpris, il se stoppa, regarda a droite et a gauche, haussa les épaules et réessaya de passer a coter d'elles mais a chaque fois qu'il faisait un pas dans une direction elles le bloquaient. Au bout d'un moment, il leurs dit :

-Bon, les filles, c'est marrant votre jeu là, mais sa va bien cinq minutes, j'ai autres choses a faire et vous me bloquer le passage.
- Viens avec nous, firent elles en cœur.
- La dernière fois qu'on m'a dit ça je me suis retrouvé à l'hosto alors c'est niet.
- Allez, insistèrent elles.
- Bon puisque vous avez décidé de me faire perdre du temps, on va jouer a un jeu...
- OUAI, UN JEU, UN JEU !! cria Pinkie Pie
- Oui un jeu, ça s' appel Attrape-Moi-Si-Tu-Peux, dit-il en retirant le harnais du chariot. La règle est simple, je vous donne vingt minutes, si vous me choper, je viens, sinon je me barre. OK ?
- On est deux et tu est seul, tu n'a aucune chance, lui dit Destiny.
- Bien, alors essaye.

Elle sauta sur lui mais il esquiva en se baissant.

- Ba alors, tu t'es ratée ? Se moqua t-il

Elle lui lança un regard noir puis sourit. Pinkie Pie venait de lui plongé dessus en mode ninja, il n'avais aucune chance, jamais il ne pourrait paré cette attaque sournoise. Sauf que si, il se coucha au sol et fit un bon en arrière alors que Pinkie fini étalée les quatre fer en l'air. Il souriait, fier de lui. Elle ne se découragèrent pas, enchaînant les assauts les un après les autres malgré les échecs répété. Il réussissait a tout éviter, sautant contre les murs, faisant saltos avants, arrières, glissade, même lorsqu'elles sautèrent en même temps sur lui des deux cotés, il réussi a se tordre de façon a pouvoir passer entre les deux sans même qu'elles ne le frôle. Il avait une tel aisance. Au bon de dix minutes de loupé monumentaux, ponctuer de : Loupé, essaye encore, toujours pas, échec et autres petites piques, le faisant grandement rire, Twilight, Spike, Apple Jack, Fluttershy, Rainbow, et quelques autres poneys finirent par les rejoindre.

- Que faites vous ? Demanda Rainbow Dash.

Après une explication rapide de Destiny, alors que Darklight se dandinait un peu plus loin pour ce payer leurs têtes, les nouveaux arrivant tentèrent aussi leurs chances sans plus de résultats a leur plus grande peine. Dark, lui, riait aux éclats. Et plus ils tentaient de l'attraper plus il se marrait. Peu de temps avant la fin du temps impartit, et après de nombreuses stratégies, les assaillants finirent par le bloquer devant la pâtisserie, là, il était fait. Et ce fut exactement la cas, mais pas de la façon prévue. En effet, c'est ici qu'ils devaient l’emmener, ce qu'il ignorait, et il n'avait pas vu le petit dragon s'éloigner du groupe et s'y diriger. Ils s'approchaient doucement de lui, pour prévoir ses mouvements, il les observa, se retourna et voulu prendre appuis sur la porte pour sauter derrière eux mais la porte s'ouvrit a la volée et il se retrouva a plané au milieu d'une pièce et fini étalé part terre en ayant emmener avec lui, au passage, une table ainsi que les verres qui était posé dessus plus le saladier, dans lequel ce trouvait des fruits au sirop, qui lui fit un magnifique chapeau.

- SURPRISE !!! entendit-il

Il souleva le saladier découvrant touts les visages souriant avec de drôle de chapeaux pointus. La pièce avait elle aussi reçu un relooking. Des grandes bandes de tissu pendait au mur, des ballons étaient suspendu a des ficelles et une grande banderole affichait un BIENVENU !!!
Il s’apprêtait a gueuler comme un putois mais toutes ces choses lui coupèrent la parole. Il se contenta de dire :

- Étrange décoration, vous avez fumé quoi ?? non parce que sa fait... très... comment dire... et puis ces chapeaux... non franchement, vous vous sentez bien ?
- C'est une fête surprise, lui annonça Destiny qui venait de le rejoindre. C'est pour toi. C'est ta fête de -
- Bienvenu à Poneyville. Un peu tardive certes, mais mieux vaut tard que jamais. Pinkie Pie a tout organisé. Tu n'est pas déçus j'espère. J'aurai préférer t'y amener de manière plus classique, mais je crois bien que le « classique » c'est pas ton fort.
- Une... fête ? C'est cool. Mais euh... comment dire... c'est quoi ?
- Tu te fiche de moi ? Tu n'a jamais fait la fête avec tes amis chez toi ?
- Non.
- Et bien tu va le découvrir. On mange des gâteaux, on danse, bref on s'amuse. Tien goûte en un.

Elle lui tendis un gâteau a la crème. Il le pris, sentit, puis goûta un petit bout. C'était super bon. Il le fini en une bouchée.

- La vache, c'est super bon. Je peu en piquer un autre ?

Il n'attendit pas la réponse et en engloutit un, un autre et fini par mettre un coup de sabot sur le rebord du plat. Les friandises s'envolèrent puis retombèrent directement dans sa bouche. Il se retourna et dit avec le bec plein :

- Ve fent que ve vais bien aimé fés fêtes.

Tous rigolèrent, puis elle le traîna sur la piste. Une musique entraînante passait. Elle lui conseilla de faire comme touts ceux qui dansaient déjà. Il les observa puis se mis a les imiter. C'était tellement amusant qu'il se laissa rapidement entraîner, toujours en chipant des gâteaux au passage. Il était tellement a fond dans sa danse qu'il se mit a faire des pas de plus en plus compliquer pour finir par tourner et à sauter partout. Les rires étaient de mise et il avait complètement oublié sont chariot plein au milieu de la place. Tout était tellement bien qu'il se permit une petite folie. Il attrapa une guirlande, mi un gâteau comme poids et le lança directement sur la pégase qui discutait avec ses amies. La guirlande s'enroula autour de sa taille et il tira le plus fort qu'il pouvait. Elle fut projetée vers lui. Il la rattrapa au vole d'un bras. Elle était presque couchée par terre, seul le bras de Darklight la soutenait encore. Il approcha son visage du sien, le cœur de la jument battait a tout rompre, que lui arrivait-il ? Elle se sentait poussez des ailes (bien que techniquement elle en ai déjà),  mais ce qu'elle attendait se transforma en :

- M’accorderez vous cette danse ?

Elle souri, un peu déçue mais un peu rassurée.

- Avec plaisir, lui répondit-elle.

Et ils dansèrent jusque tard dans la nuit. A la fin de la fiesta, tous rentrèrent chez eux. Darklight lui traîna un peu, il était fatigué et ne tenait presque plus debout. Il mit du temps a retourner jusqu'à l'épave. Une fois arrivé, il ne remarqua même pas les remontrances de Korra, il rejoignit sa couchette miteuse et s’endormit. Il avait oublié la charrette sur la place.


Chapitre 11
Il me faut un truc plus gros.


Après une longue nuit de sommeil ponctuée de cauchemars, il se leva difficilement, mangea un petit truc vite fais et voulu prendre sa charrette à son emplacement habituel, mais elle n'était pas là.

- Scheiße, où je l'ai mise cette saleté encore? S’interrogea t-il.
- Tu ne l'avais pas en rentrant hier, lui dit L'I.A. sur un ton mauvais.
- Hier? A oui c'est vrai, la fête. Il réfléchit. La place, je l'ai laissée sur la place. Ohh puis zut, j'irai plus tard, je doit continuer à démonter ce tas de tôles. J'ai presque fini.
- Dit, demanda Koora, tu compte démonter les réacteurs pièces par pièces?
Bien sur que non, je ne sais déjà pas comment je vais les réparer, alors les démonter, tu rêve en 3D couleur.
- Donc tu les déplace comment?
Et bien en... Pas la chariote, c'est sur. Un truc plus grand ça risque d'être difficile à tirer seul. Je sais pas en fait.

Effectivement, c'était une question logique. Pourquoi n'y avait-il pas pensé? De plus, c'était bien gentil de tout démonter, mais les réacteurs, l’hyper-propulseur et autres mécaniques du genre risquaient de ne pas aimer l'eau si il venait à pleuvoir. Il lui fallait une solution. Pour l’entrepôt, ça, c'était déjà trouvé, un vieux tas de ruines au milieu de la forêt. Mais le transport, c'était une autre histoire. C'est a ce moment la que Destiny le rejoint avec la petite charrette.

- Salut! Fit-elle.
- Ouai, ouai, répondit Dark machinalement.
- Tu a l'air très content de me voir. Tien je t'ai ramené ça, dit-elle en désignant son fardeau. Tu l'avais oublié sur la place.

Sans la regarder il la remercia, perdu dans ses pensées. Elle qui était contente de le rejoindre après cette belle soirée, voilà qu'il l'ignorait.

- Dit, sa te dérangerais de faire au moins semblant que tu est content de me voir.
- Cherche pas, la coupa Koora, il vient de comprendre que tout déplacer seul avec une petite calèche en bois, ce n'était pas possible.
- C'est pas ça le problème, ajouta t-il, un chariot plus grand, ça passe, ça ne fait que trois mètres par segments, les réacteurs. Le truc, c'est le poids. Ca doit peser au moins cinq cents kilo chacun ces bidules là.
- Vous faisiez comment sur ta planète? Demanda Destiny.
- Bah, avec des camions, quelle question.

Il s’arrêta, souris et dit:

- Mais oui, que je suis con, un camion, évidement, le boulet.
- Bien sur, et tu compte le faire comment ton camion? En bois? Et il roule sans moteur? Ca t'arrive de réfléchir de temps à autre?
- Koora, j'ai plusieurs tonnes de métal à disposition et des pièces à foison, ça devrait le faire non? Et pour le moteur, il souris de plus belle, y'a une caisse avec un vieux machin que j'ai récupérer quand on était dans la Z.I. de Sincity. Tu te souviens, quand tu m'a sorti que c'était encore un bidule inutile. Et bien voila, il va me servir. Heureusement que j'ai pas eu le temps de le déplacer dans l'atelier avant de partir.
- Coup de chance, souffla-t'elle d'un air mausade.
- J'ai pas tout compris à ce que vous venez de dire. Votre langage est spécial quand même. Que veux dire « con » ? Et c'est quoi une « Z.I. » ? Voulu savoir Destiny.
- Explique lui Koora, j'ai du boulot.

A peine eu t'il fini sa phrase qu'il rentra dans le reste de carcasse du vaisseau et n'en sortit plus pendant un bon moment. Les deux juments discutèrent jusqu'au crépuscule, Korra apprenant certains mots et expressions de leurs planète d'origine à Destiny qui, à l'entente de plusieurs définitions fut plutôt choquée.Elle les trouvait très grossières et méchantes. L' I.A. lui fit comprendre que pour eux, ces choses étaient normal et faisaient partie du langage courant et encore plus pour Darklight qui les entendaient depuis sa plus tendre enfance. Profitant de la faille sur l'enfance de l’ingénieur, Destiny essaya d'en savoir plus, mais le petit poney bleue lui déclara que certaines choses du passer devaient y rester. Au moment du départ de la pégase, Korra lui annonça qu'il n'était pas nécessaire de passer dans les prochains jours car Dark ne bougera pas tant qu'il n'aura pas fini. Destiny la remercia du conseil et rentra chez elle.

Trois mois passèrent sans que l'on ne revoie l'ingénieur. Destiny passait de temps à autre chez lui mais il était toujours occupé et ne s'intéressait absolument pas à elle, trop absorbé par son travail. Il était temps qu'il termine, et vite, de ne plus être vers lui faisait comme un vide et la déprimais un peu.

En ce jour d'été, les amis de la jument lui avaient préparés de quoi la distraire. Une petite balade au bord du lac et un Pic-nique, tout ce qu'il fallait pour lui remonter le moral. Ils passèrent la chercher vers dix heures et durent presque la traîner hors de chez elle. Le groupe était composé de trois poneys, Living Tombstone, Toro Picana et  Wooden Toaster. Après moult discutions et arguments la pégase fini par accepter, un peu a contrecœur, car elle ne voulais pas froisser ses compagnons.

Le repas se passa sans encombre et tous s'amusaient, même Destiny finissait par se laisser aller. Oubliant presque la raison de sa tristesse. Hélas, la tranquillité ne dura pas car un bruit sourd commença à se faire entendre. Une sorte de vrombissement qui allait en grandissant.

- C'est quoi ce bruit ? Demanda Wooden.
- Je sais pas, lui répondit Living.
- Ca viens de la bas je crois, dit Toro en montrant la direction de la forêt entourant les montagnes.

Le bruit était de plus en plus fort jusqu'à devenir assourdissant. Les arbres étaient secoués, quelque chose approchait rapidement. Puis une énorme machine surgit du bois à vive allure, embarquant tout sur son passage. Ça ressemblait a l' étrange machine ds frères Flim et Flame lorsqu'ils avaient tenté de prendre la ferme de la douce pomme sauf qu'elle était entièrement en métal. Sa ressemblait a un chariot de transport mais avec la cabine d'une locomotive sans toit précédée de sa chaudière sans la cheminée. Elle était montée sur deux roues a l'avant et des chenilles à l'arrière et la chaudière était protégée par une grosse lame de locomotive encadrée de deux phare rond.

La grosse machine leurs fonçais droit dessus. Pris de panique tous s'enfuirent et ce cachèrent  dans les buissons. L'engin s’arrêta brutalement dans un crissement strident, s’écrasant à l'avant comme si elle allait faire un salto. La porte s'ouvrit et un poney en descendit.

- Pfiou, j'ai bien crus que j'allais pas m’arrêter, saloperie de machine, fit-il en lui donnant un coup de sabot. Faut vraiment que je règle la puissance ou je vais finir en crêpe.

Cette voix, Destiny la connaissait, elle sortit de sa cachette en toute hâte et se trouva devant Darklight, le visage noirci pas la poussière. Il portait un vieux casque de pompier un peu cabosser dont seul ses oreilles en sortait, des lunettes de pilote et sa veste verte déchirée qu'il avait la première fois qu 'elle l'a rencontré.

- HOOO !! Salut Destiny, ça va? Ca tombe bien, je venais te voir fit-il tout content.
- Dark ? Tu t'es enfin décider a sortir de ton trou? Le rabroua t-elle sèchement. Et c'est quoi ce truc? Tu nous a fait peur avec tes bêtises.
- Ouai, super. Il l'écoutait a peine. Regarde, j'ai réussi, ton idée de camion est génial. J'ai réussi a charger les réacteurs. Il est beau hein ? Bon c'est pas vraiment un camion mais plutôt un Half-track. Avec la route à moitié pourrie, voir l'absence de route, j'aurais jamais pu avancer avec des roues, surtout si il pleut. Mais t'a vue c'est classe. Bon ça m'a pris du temps mais maintenant c'est bon. Et ça cartonne. Qu'est-ce t'en dit ?

Elle le regardait méchamment, crispant sa mâchoire comme si elle se retenait.

- Bah? Ca va pas? T'es toute zarb, y'a un problème ?

N'y tenant plus elle hurla :

- Tu te fiche de moi ? Ca va faire trois mois que tu es caché dans ton trou sans donner de nouvelles et la tu viens comme une fleur, comme si tout allai bien. Tu sait combien je me suis inquiétée ? Tu n'était jamais la quand je passais te voir, j'ai même crus que tu était partit !!

Plus elle le disputait plus elle se rapprochait de lui. Et plus elle s'approchait, plus il se collait a son camion. Si il avait eu la possibilité de rentrer dans le moteur il l’aurait fait.

- Heuu, je... désolé. Je ne savais pas que tu te mettrait dans ces états. J' pensais pas que j'avais besoin de te prévenir.
- Imbécile, sa t'arrive de réfléchir à autre chose que tes machin? T'es vraiment trop nul. Je rentre chez moi.

Et elle parti. Les trois autres sortirent de leurs cachettes et le dévisagèrent.
- C'est toi Darklight ? Demanda Tombstone.
- Qu'es-ce sa peu t'foutre? Répondit-il agressivement.
- Destiny est notre amie et tu lui fait du mal alors laisse la tranquille, continua t-il. Depuis qu'elle te connaît elle a changé, et je n'aime pas la voir triste alors...
- Si tu continue... ajouta Toro.
- Tu aura affaire a nous, termina Wooden de sa petite voix fluette.
- HOOOO j'ai peur. Sans déconner, vous croyez réellement que vous me faites flipper ? Occupez vous de vos oignons et commencez pas à me cherchez des poux dans la tête, ça risque de pas bien se passer. Piger les nazes ? Quand à elle, j'étais super content de la voir et de lui montré le bestiaux mais bon, puisque tout le monde s'en fout comme de l'an quarante. Bah j'me casse.

Il remonta dans son half-track et partit en direction de la forêt d'Everfree allure plus réduite. Son passage en ville fut très remarqué, et tous se demandait quel était cet engin que Dark conduisait, mais il ne s’arrêta pas pour leur expliquer. Occupé à rongé son frein et a essayer de refoulé cette frustration qu'il venait de subir. La petite voix dans sa tête lui dit :

- C'est rien, tu t'en tamponne.

La seul réponse qu'il lui donna c'est :

-La ferme.

Répondre